Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 00:53
INDISCRETIONS
Xavier
C'est es qualité de ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité mais aussi de secrétaire général adjoint de l’UMP, en charge des débats de société, que Xavier Bertrand vient en Guadeloupe dimanche. Le matin, il sera avec ses amis. Donc si l'on s'en tient à l'officiel, ce pourraient être Gabrielle Louis-Carabin (quoique...), Lucette Michaux-Chevry et Laurent Bernier (hum, hum !). Ça, c'est le volet politique de sa visite. L'après-midi, pour justifier sa visite express, il sera au centre gérontologique du Raizet. Ministre à temps plein pour quelques minutes. La question se pose : dans ce cas, qui paie le voyage de M. Bertrand, de son officier de sécurité, de son entourage ? L'UMP ou le ministère ?

Gabrielle
Gabrielle Louis-carabin, député de la deuxième circonscription, maire du Moule, présidente de l'UMP Guadeloupe, était, jeudi, à Terre-de-Bas; Elle venait d'y passer deux jours.  « Je suis en pleine forme ! », livrait-elle. Sera-t-elle demain à l'aéroport pour accueillir son ami Xavier Bertrand, son chef à l'UMP ? « S'il vient ici en qualité de ministre, je serai à l'accueil... », lançait-elle. Et s'il vient comme secrétaire général adjoint de l'UMP, qu'est-ce quelle fait ? Elle le boude ? A voir.

Alain
Alain Miossec, recteur d'académie, est sur le départ depuis quelques mois déjà. Après quatre rentrées scolaires ! Comme on ne peut penser changer de recteur au moment où la rentrée bat son plein, il devra donc patienter encore quelques mois (semaines, s'il a de la chance ?) pour regagner son cercle de scientifiques, faire ce qu'il aime le plus : enseigner la géographie, mener ses recherches, vivre au sein d'un aréopage bouillonnant d'idées. Pas comme au rectorat, alors ?

Barack
Si Barack Obama devient le premier président noir des Etats-Unis, les manuels d'instruction civique ne feront sans doute aucune mention de ses prouesses en matière de collecte de fonds ni des obstacles financiers qu'il a dû franchir dans le seul but de pouvoir rivaliser avec des candidats de la stature de Hillary Clinton. Pourtant, Barack Obama ne serait pas là où il est aujourd'hui, s'il ne possédait un don quasi surnaturel pour mobiliser des sommes considérables. Le Monde publie un article qu'il faut lire pour comprendre : Envoyez-vos-dons @ obama.com. Edifiant !
Allez, à lundi !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens