Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 13:51
INDISCRETIONS
Jean-Paul
Jean-Paul Eluther, de la Convention pour une Guadeloupe nouvelle, groupuscule politico-philosophique, diffuse une diatribe : « On aura tout vu en Guadeloupe. La tenue d’un congrès des écrivains de la Caraibe DANS NOTRE PAYS est un nouvel épisode illustrant les graves contradictions de notre communauté. Comme beaucoup de nos compatriotes, j’ai lu sur des  affiches d’une rare élégance la tenue en Guadeloupe à la fin du mois de novembre du premier  congrès des écrivains de la Caraibe. Comment dans un pays qui ne se considère pas comme étant de la Caraibe, car de nombreux habitants pour s’identifier emploient les termes de département et de métropole inventés par les Français pour justifier et consolider leur domination et qui estiment que l’éloignement de la métropole est un grand handicap, des organisateurs ont eu l’indécence d’organiser le premier congrès des écrivains de notre région ? » Comme dirait Elkabbach : Répondez M. Lurel !

Eric
Eric Jalton, maire des Abymes, poursuit inlassablement sa campagne de communication par sms. Tout y passe, dont l'élection de miss Abymes, du théâtre, et surtout l'état des routes, devenu une véritable obsession de notre ami Eric. Sans doute celui-ci a-t-il pris conscience des problèmes de communication routière en pétant tout simplement un amortisseur sur une route du côté de Caraque ou de Besson !

Eric 2
Froissé qu'un lecteur se soit ému que le service des élections de la mairie des Abymes fonctionne mal, Eric Jalton, par le biais de Patrick Sautereau, du service de communication, a répliqué qu'il y avait cinq personnes dans ce service qui fonctionne bien et que toute la publicité a été faite quant aux élections prud'homales à venir. Quant aux cartes d'électeurs de ces élections particulières, elles sont expédiées directement d'Evry et la mairie des Abymes n'est responsable de rien si ça cafouille un peu. Il fallait le dire...

Emile, Gérard et Eddy
Excellente idée que celle de Victorin Lurel d'honorer en grandes pompes, en l'hôtel de Région, ce soir, trois artistes d'exception. Emile Antile, disciple de obert Mavounzy et d'Emilien Antile, grands musiciens saxophonistes, de jazz et de biguine qui ont largement contribué à l'enrichissement du patrimoine culturel musical de la Guadeloupe, notamment avec Gérard La Viny. Ensuite Gérard La Viny lui-même, compositeur des tubes «Sans chemises sans patalons», et «Ban mwen un ti bo». Enfin, le fils de ce dernier, Eddy, homme orchestre de la musique antillaise. Qui a repris le flambeau.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens