Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 21:33
Trois bateaux bloqués au port
Hier, au deuxième jour de mobilisation au terminal à conteneurs de Jarry, trois navires sont bloqués. Il s'agit du CMA-CGM Sainte-Marie, déjà bloqué mercredi, du Horn, de la Horn Line, du Marin, de Marfret.
Trois navires n'ont pas été déchargés hier, parce que les ouvriers-dockers ont souhaité une pause (et non une grève) en soutien aux négociateurs de Liyannaj (voir en page 2).
Quelles sont les conséquences de ce blocage ? Tout d'abord, aucun conteneur n'a pu être déchargé, hier. S'ils escomptaient se dérouter de la Guadeloupe, les navires en question ont du se résoudre à abandonner cette possibilité : la Martinique est aussi en grève générale, mobilisée. Jusqu'à quand perdurera cette situation ?
Hier, nul ne pouvait donner une réponse fiable à cette interrogation.
Reste que, pour l'instant ce sont plusieurs centaines de conteneurs qui sont en souffrance sur le Sainte-Marie et le Marin, dont certains ne peuvent être transbordés pour redistribution dans la Caraïbe.

Trois navires attendus ce matin
Mercredi matin, le CMA-CGM Sainte-Marie a fait escale à Jarry, avec 520 conteneurs à son bord. Il devait emporter 100 conteneurs de bananes. Livrés au terminal et placés sous froid. En attendant un embarquement.
Hier matin, le navire était toujours à quai : perte sèche évaluée à 30 000 euros rien qu'en immobilisation du navire sur deux jours. A ceci viennent se rajouter les frais fixes. Et l'obligation de quitler le quai le soir même pour laisser la place à d'autres navires attendus ce matin : Gina, Marajo, Marfret Durande...
Le Marin, de Marfret, venait hier de Martinique avec 34 conteneurs sur camions à débarquer et une dizaine à rembarquer vers la Martinique.
La semaine dernière, il n'avait pas été possible de faire venir ce navire en Guadeloupe, les transporteurs inter-îles ayant refusé de prendre le risque d'une traversée sans pouvoir livrer la clientèle. Le marin reste à quai aujourd'hui. Il faut qu'il soit traité pour remporter des frigos vides.
Troisième navire, le Horn, de la Horn Line, qui devait débarquer 60 boites, en rembarquer 100 vides. S'il ,ne peut pas décharger ici, ni en Martinique, il poursuivra sa route vers la Colombie et y déchargera ce qu'il devait débarquer en Guadeloupe (attention les frais de rapatriement !).
Ce matin, le Marfret Durande, avec 240 conteneurs, le Marajo, avec 65 conteneurs, autant sur le Gina, viendront compléter les bateaux à décharger à Pointe-à-Pitre. Si le travail reprend...
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens