Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 21:37
INDISCRETIONS
Victorin
Bien marri, Victorin Lurel, hier, qui présentait les termes de l'accord signé la veille avec Yves Jégo devant les élus régionaux en plénière extraordinaire. Cet accord prévoyait que les grandes surfaces, bénéficiant de baisses de taux d'octroi de mer, répercute celles-ci en baissant de 10% les prix d'une liste de cent produits de consommation courante. Retoqué M. Lurel, par quelques élus régionaux qui, en plénière où il comptait faire voter les baisses de taux d'octroi de mer, s'est vu répliquer qu'il fallait remettre aux élus, avant toute discussion entraînant vote, des documents précis de travail.
Le président a donc suspendu la plénière qui peut reprendre n'importe quand. Vite, sûrement...

Blaise
Retour en force pour Blaise Aldo, conseiller régional mais aussi maire de Sainte-Anne, qui est monté au créneau, en région, pour demander des explications détaillées sur la baisse des taux de l'octroi de mer. Quand on sait que l'octroi de mer sert aux investissements dans les communes, on comprend que certains,  voire tous les maires soient inquiets de cette baisse des taux décidée par Victorin Lurel pour mettre au pot de la sortie de crise. Cette baisse se chiffrerait, selon certains spécialistes, entre 12 et 13 millions d'euros qui ne seront plus versés aux communes. Il s'agit d'une somme équivalent à ce que rapporte, en fait, pour les communes de Guadeloupe, l'octroi de mer qu'on ne verse plus à Saint-Martin !

Jean
Jean Hamot, vicaire général, qui fait en ce moment office d'évêque de Guadeloupe depuis la démission de Mgr Ernest Cabo, a rencontré le secrétaire d'Etat, mardi. Celui-ci a écouté, religieusement, le prélat lui expliquer que la société guadeloupéenne a bien besoin d'un réajustement. Il l'a assuré de toute sa compréhension. Ainsi soit-il...

Jacques
Jacques Gillot qui n'a pas tenu de plénière extraordinaire, hier, a travaillé, toute la journée, à peaufiner, avec les chefs de services du Département et des élus, la partie des réponses qui le concernent à donner à la plate-forme de Liyannaj.

Colette
Surprise par le ton du secrétaire d'Etat, Colette Koury, présidente de la CCI pointoise, chef de file du patronat local. C'est qu'il n'y est pas allé de main morte, retoquant, une fois, deux fois, trois fois, les propositions faites par le patronat pour répondre aux revendications de Liyannaj. Il aurait même trouvé la grand-messe télévisée de dimanche, avec un millier de chefs d'entreprises clamant leurs fins de mois difficiles, indécente... « Ils n'ont pas compris... », aurait-il confié.

Yves
« Le ministre va rester fidèle à sa méthode. Il va prendre le temps qu'il faudra pour sortir de la crise, en rencontrant, en écoutant, en facilitant les contacts, pour trouver une solution. il ne changera pas de méthode », indiquait, hier, au sortir de la salle de réunion du port autonome, l'un de ses proches.
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens