Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 01:28


Le scandale des prix du carburant aux Antilles et en Guyane enfin étalé au grand jour

On en parlait, il est attendu. En attendant voici quelques extraits du pré-rapport sur les pratiques commerciales autour de l'essence aux Antilles...

Victorin LurelL, député et président du Conseil régional de la Guadeloupe, a pris, hier, prend connaissance « avec un vif intérêt » des conclusions du pré-rapport de la mission d’inspection sur les  prix du carburant aux Antilles et en Guyane et réclame des décisions très rapides du gouvernement pour mettre un terme à une situation dommageable pour la population de ces territoires.
« Ces premières conclusions révélées dans la presse — Lire l'excellent article signé Béatrice Gurrey sur le site Lemonde.fr — étalent en effet au grand jour le scandale de la fixation des prix du carburant en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane », que dénonce Victorin Lurel depuis près de 5 ans « pour son opacité, pour sa non-régulation par l’Etat et pour la spoliation des ménages antillo-guyanais par la SARA, l’entreprise filiale de Total qui jouit du monopole d’approvisionnement en carburant de ces trois territoires ultramarins. »

Opacité...
De nombreux points soulevés par le pré-rapport confirment les études déjà effectuées en Guadeloupe par le Conseil économique et social régional, en particulier :
- l’impossibilité pour les services de l’Etat de justifier les bases de calculs sur lesquels repose l’évaluation du prix administré des carburants ;
- l’opacité sur le coût réel des approvisionnements de la SARA, notamment en matière de répartition entre les importations de pétrole brut et de pétrole déjà raffiné ;
- le caractère « fantaisiste », pour le moins, de plusieurs composantes du prix telles que le « passage en dépôt », le coût du transport vers la Guadeloupe ou les coûts salariaux.
« Si l’on ajoute à ce constat accablant d’autres éléments dont nous disposons sur des « frais de siège » indus,  sur l’effet « dilatation » des carburants en fonction de la température ambiante et sur la taxe de récupération des huiles usées pour un service jamais rendu, c’est effectivement la crédibilité même du système de fixation du prix des carburants qui est totalement remise en cause dans nos territoires », affirme Victorin Lurel.
Le député réclame du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, Yves Jégo, « qu’il aille au bout de ses intentions d’obtenir réparation du préjudice auprès des tribunaux ».

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens