Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 13:35
NUIT CHAUDE AU CARÉNAGE... ET AILLEURS

Toute la nuit de lundi à mardi, la région pointoise et la zone de Sainte-Rose ont vécu à la lueur des feux allumés sur ls barrages. Des jeunes armés auraient été vus non loin, par des riverains.

Les sapeurs-pompiers décomptaient mardi matin une soixantaine d'interventions durant les 24 heures écoulées à Pointe-à-Pitre, sur des feux de barrages ou de carcasses de voitures, dans des cases inhabitées et dans deux magasins de la ville.

Un magasin d'accastillage nautique et une librairie-boutique de la presse ont été entièrement détruits par des incendies dans la nuit, et une odeur persistante de brûlé planait dans la matinée sur la ville.

Un des leaders du collectif LKP qui mène la grève, Jean-Marie Nomertin, secrétaire général de la CGT-G, a affirmé que des militants du collectif étaient intervenus sans succès, auprès des bandes de jeunes qui opéraient en bandes très mobiles, circulant à pied.

« On a essayé de calmer au maximum, notamment dans le quartier de Lacroix, de parler à ces jeunes-là: on n'a pas été entendus » a-t-il affirmé.

Des militants du LKP ont été vus appelant des jeunes au calme à Grand-Camp, où ils érigeaient des barrages de poubelles enflammées.

Un certain nombre de barrages, tenus par des militants du LKP ou des groupes de jeunes, perturbaient par ailleurs la circulation, mardi matin, dans plusieurs secteurs, notamment sur la route de Pointe-à-Pitre à Gosier, à Sainte-Rose, Petit-Bourg, Deshaies et Vieux-Habitants.

La préfecture, où une cellule de crise est activée, n'a pu donner aucune information à ce sujet.


Pendant ce temps, Yves Jégo délivrait une tribune libre au Figaro.

A lire plus tard

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens