Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 15:52
 
COMMUNIQUE DU 24
FEVRIER 2009 - 19h
 
 
Après la rupture provoquée hier par le Collectif, nous
avons repris les négociations aujourd’hui en insistant sur
la nécessité :
-  D’une définition du cadre des discussions : en effet
nous ne pouvons discuter que des sujets qui
relèvent de nos responsabilités, c'est-à-dire les
salaires dans les entreprises privées. 
- D’une définition claire des conditions de sortie de
crise, et l’assurance que, dès qu’un accord sur les
salaires du privé sera trouvé, l’activité économique
pourra reprendre.
________
Nous avions raison d’aborder ces points puisque le
Collectif nous  répond aujourd’hui que l’aboutissement
des négociations  ne garantirait nullement la reprise du
travail.
En effet, le Collectif exige qu’un accord sur les salaires
des fonctionnaires soit l’un des préalables au déblocage
des entreprises privées : en quoi le secteur privé est-il
responsable  du salaire des fonctionnaires ?
Cependant, pour marquer notre bonne volonté, nous
avons fait plusieurs propositions chiffrées. 
La réponse du Collectif a été de séquestrer les
négociateurs, de briser les grilles de la Préfecture.
Ce climat d’insécurité est incompatible avec une
négociation sereine.
 
 Médef Martinique

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens