Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 19:46

Jimmy Thélémaque
CGTG Energie
à
 Monsieur BOURDEAU De FONTENAY Nicolas
 Directeur Général Délégué de la CTP
 Route de Gardel
 97160 Le MOULE    

                             Pointe-à-Pitre, le 25 février 2009.
Objet : Négociations.
Réf : fe/seg/09/02-14
   

Monsieur le Directeur Général Délégué,

Faisant suite à votre courrier en date du 24 février 2009,
Nous avons pris connaissance de votre courrier, lequel affiche clairement le mépris de la Direction  de l’entreprise face à maintenant 35 jours de grève.
Du mépris car votre seule préoccupation est la reprise du fonctionnement de l’entreprise sans le traitement préalable des revendications justes, fondées et légitimes du Personnel. Des revendications de plus connues par la Direction de l’entreprise depuis plus de trois années, et restées jusqu’à ce jour sans réponse.
Vous avez cependant  reçu,  deux préavis de grève (le 12 et le 15 janvier 2009) sans y accorder la moindre attention et volonté de dialoguer. N’est-ce pas là, et à votre seule initiative (car ne rien faire est une initiative), une rupture de dialogue social ?
La grève du Personnel de la CTP et l’actuelle situation présente au Moule n’est que le résultat de votre mépris. Et d’une façon plus globale, la situation de grève générale en Guadeloupe est issue de ce type de comportement patronal.
Puis, il est important de vous préciser qu’il n’y a pas d’occupation illégale du site mais une surveillance de notre outil de travail par piquet de grève, dans des modalités d’action très précisément indiquées dans notre préavis de grève du 12 janvier 2009. Conditions par ailleurs en pratique à EDF France lors de grève et actuellement en pratique à la CDE à Jarry mais également à EDF Archipel Guadeloupe.
Aujourd’hui l’ensemble des sept Organisations Patronales de la Guadeloupe discute et négocie en cette grève générale. Ce qui nous amène à analyser que notre Organisation Syndicale vous a écrit sous une forme motivée (préavis de grève) le 12 puis le 15 janvier sans que vous n’ayez   entamé la moindre discussion à ce jour sur la base de ces deux courriers. Preuve de votre plus grand mépris. 
De plus, il nous semble relativement important de vous rappeler que notre Organisation Syndicale consciente de l’absence d’un réel dialogue social dans l’entreprise CTP, vous a proposé un projet d’accord sur le dialogue social le 28 septembre 2008 (annexe à ce présent courrier).  Depuis, nous n’avons reçu aucun retour écrit ou voir contre proposition de la part de la Direction Générale sur ce sujet, signe de votre détachement le plus total en Guadeloupe à cet exercice de société civilisée.

Comprenez (difficilement peut-être) ou souffrez que la Guadeloupe ne soit plus terre d’abus en tout genre et terroir du refus au dialogue social dés lors où la justice sociale se fait criante face à des injustices non fondées que nous appelons Pwofitasyon.
Et en l’espèce à la CTP, la justice sociale doit permettre le versement d’une retraite  complète à la hauteur des années travaillées dans l’entreprise et non une retraite fractionnée (à votre bon vouloir) entre deux régimes de retraite où seuls les salariés se trouveraient lésés après toute une vie de labeur, victimes de la non application par l’entreprise de l’article 47 de la Loi n°46-628 du 08 avril 1946, ce, pendant quatre années.
Mais cela passe également par l’application de l’ensemble des textes statutaires étendus et en vigueur partout en France (sauf en Guadeloupe), sous prétexte que cela ne vous agrée pas.
Cessez de croire que cette Pwofitasyon peut et va continuer. Le Personnel de la CTP est en grève et demander la reprise du fonctionnement de l’entreprise avant de dialoguer est une approche fortement méprisante. 
Les 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 21 janvier 2009, le Personnel n’était pas en grève, l’entreprise fonctionnait et cela n’a pas pour autant été apprécié en permettant l’ouverture de négociations. Bien au contraire. A la réception du préavis de grève du 12 janvier dernier,  le dialogue social s’est résumé au silence : le plus grand mépris.
Les 20, 22, 23 l’entreprise fonctionnait et produisait (avec baisse de charge) à notre demande avec du Personnel gréviste, vous avez en votre qualité de Directeur de centrale déclaré très clairement que vous ne négocieriez pas et vous avez rompu le fil du dialogue, sans même répondre à nos différents appels téléphonique. Depuis vous vous cachez.
Par conséquent, il vous appartient de cesser définitivement ces pratiques patronales d’un autre siècle afin de vous élever vers un véritable dialogue social, seule piste solvable vers un protocole de fin de conflit.
Pour ce faire, et en accord avec la Direction du Travail, nous vous re-proposons une nouvelle  date, celle  du 27 février 2009, 10h00, toujours sous le contrôle des services de l’Etat en charge du Travail, dans les locaux de la Direction Départementale du Travail à Jarry.
Les grandes manœuvres de pourrissement, d’intimidation ou d’incitation par le mensonge à la répression ne sont plus des techniques de sortie de conflit social acceptables en Guadeloupe.  Et vous concernant, seule la négociation entre partenaires sociaux permettra de mettre un terme à la grève entamée par les Travailleurs de l’Energie au Moule.
En définitive, le Personnel de la CTP fortement déterminé à ce que des négociations s’ouvrent, reste lui mobilisé et la grève se poursuit dans nos modalités d’actions en Liyannaj Kont Pwofitasyon. 
Dans l’attente de votre présence le 27 février prochain,
C’est donc dans l’attente de votre retour favorable à cette présente demande que je vous prie de percevoir, Monsieur le Directeur Général Délégué, nos militantes salutations.


Le Secrétaire Général                
de la FE CGTG
J.THELEMAQUE



Copie :
Monsieur le Préfet de la Guadeloupe,
Monsieur le Directeur du Travail Délégué,
Monsieur le Président du Conseil Régional de la Guadeloupe,
Monsieur le Président du Conseil Général de la Guadeloupe,
Monsieur le Président de l’Association des Maires de la Guadeloupe.


De Nicolas Bourdeau de Fonteney
Caraïbes Thermique Production

à Jimmy Thélémaque

Monsieur le Secrétaire Général
de laFECGTG
Cité Artisanal de Bergevin
97110 Pointe à Pitre
Le Moule le mardi 24 février 2009
Objet: Grève
Monsieur le Secrétaire Général,
Par la présente, nous accusons réception de votre désir de reprise du travail pour l'ensemble du
Personnel gréviste de la CTP.
Vous nous demandez pour cela une première réunion dans les locaux et sous le contrôle des
services de l'Etat en charge du Travail dans notre Département.
La Direction est attachée aux libertés fondamentales, or votre organisation est la première à les
bafouer en interdisant l'accès de la Centrale au Personnel non gréviste et en arrêtant la production.
La grève est un droit constitutionnel, mais le droit au travail du personnel non gréviste l'est
également.
La Direction reste néanmoins très attachée à la reprise du dialogue social que vous avez rompu
unilatéralement par votre mouvement de grève et l'occupation illégale du site. Vous comprendrez
donc bien que ce dialogue ne pourra reprendre qu'après l'ouverture du site au personnel non
gréviste, à la possibilité de maintenance du matériel par ce personnel, ainsi que par des sociétés de
maintenance extérieures et, bien sur, à la reprise du fonctionnement de l'entreprise.
Je vous prie de croire, Monsieur le Secrétaire Général, en l'expression de mes sincères salutations.

Nicolas Bourdeau de Fontenay
Directeur Général Délégué de la CTP

Copie :Monsieur le Préfet de Région
Monsieur le Directeur du Travail
Monsieur la Président de Région
Monsieur le Président du Conseil Général

~
file:///Users/ipbm/Desktop/accord%20collectif%20dialogue%20social.doc

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens