Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 15:16
L'accord pourrait être signé ce soir

Les négociations se poursuivent ce mardi. Hier, à la sous-préfecture, il a beaucoup été question des prix de l'alimentaire. Dans ses revendications, Liyannaj kont pwòfitasyon (LKP), à l'origine de ce mouvement de grève générale qui dure depuis 42 jours (il a débuté le 20 janvier 2009), avait dit qu'il fallait une liste de cent produits de première nécessité sur lesquels il devait y avoir une baisse substantielle des prix. Ceci afin de donner plus de pouvoir d'achat aux Guadeloupéens.
Lundi, la liste est descendue à 54 familles de produits. Il ne s'agit plus de produits ciblés (une marque de pâtes, par exemple) mais de familles de produits (toutes les marques de pâtes selon un grammage donné - 500 grammes, par exemple). Chaque grand distributeur (il y en a huit, dont Carrefour, le plus important) doit apporter sa liste de produits... Ce qui oblige à des discussions longues et très techniques, qui prennent du temps.
Cette réunion qui a mobilisé le LKP toute l'après-midi de lundi, n'a pas permis que soit examiné l'accord sur les autres revendications actées depuis ces quatre derniers jours. Les services du préfet Nicolas Desforges ont établi u document qui a été transmis à LKP, pour amendement. Hier soir, LKP a amendé, puis transmis à nouveau le document à la préfecture qui doit rédiger un document définitif qui sera discuté, cet après-midi, à partir de 16 heures, à Pointe-à-Pitre. L'accord pourrait être signé ce soir. Notons qu'il s'agit d'un accord de suspension de la grève sur des bases précises. Les discussions sur les autres revendications (une centaine) pas évoquées jusqu'alors, devraient durer plusieurs semaines, en comités distincts de travail.
L'activité économique reprend lentement en Guadeloupe. La zone industrialo-commerciale de Jarry (Baie-Mahault), la plus grande de France, a l'essentiel de ses entreprises ouvertes et disposées à l'accueil des clients. Les écoles sont ouvertes mais l'accueil des élèves est un problème puisque les services communaux chargés de l'entretien, de la désinfection après six semaines de fermeture et de non entretien, sont toujours en grève. De plus, le transport scolaire d-ne fonctionne toujours pas. Demain ou plus sûrement jeudi, tout devrait rentrer dans l'ordre. restera, ensuite, à rattraper un mois et demi de vacances forcées pour les 150 000 enfants de Guadeloupe scolarisés. Ceci représente, selon le recteur d'académie, Laurent Dever, 44 demi-journées, qui pourraient être rattrapées les mercredi matin et samedi matin pour les collèges et lycées, en annulant les petites vacances (notamment Pâques) pour toutes les écoles.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens