Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 00:58
Création d'un Liyannaj de base
Alex Lollia, secrétaire général de la CTU, occupe, avec une centaine de personnes, un immeuble à Jarry, depuis mardi matin. 
« Après 43 jours de grève, l'heure est toujours à la mobilisation. Le doute est un pêché, la démobilisation est une erreur, la démission est une faute », dit-il, appelant à la création de Liyannaj de base.

L'occupation d'Euro CRM (555 Orange), une entreprise qui se trouve près de l'annexe de la mairie de Baie-Mahault, à Jarry, n'a donné lieu à aucune exaction. Le secrétaire général de la CTU et une centaine de personnes se sont présentées, mardi matin, vers 10 h 30, dans l'enceinte de l'entreprise. Ils voulaient voir le directeur. Directeur actuellement en mission à Paris. Que voulaient-ils ? Demander que la dizaine d'employés en congés maladie ou en congés soient rémunérés normalement. Mais aussi que l'entreprise adhère à l'accord Jacques-Bino sur les 200 euros d'augmentation pour les bas salaires.
Sur un point comme sur l'autre, la direction a dit qu'elle allait donner suite : par un accord pour le premier, par l'étude de l'accord ensuite. Tout ceci verbalement, ce que n'acceptent pas Alex Lollia et ses mandants.
« Nous ne partirons pas tant que l'on n'aura pas un écrit », disait le leader de la CTU qui s'est installé dans l'entreprise, avec ses troupes.
« Les matelas, le nécessaire. Tout est là. Nous sommes pacifiques, mais déterminés. »

« Les dirigeants du LKP ne sont pas propriétaires du mouvement en cours »

Déterminés, ils le sont sûrement à l'extension de ces occupations. Hier matin, c'était au tour des entrepôts de Cora/Ecomax/Match, toujours à Jarry, pas loin de la première occupation, qui étaient à leur tour occupés. Du moins les abords.
« Une centaine là encore. Ces sont les salariés. Ils sont aussi sur leur lieu de travail » explique Alex Lollia qui fait depuis hier la navette entre les deux sites. Il explique : « Les salariés de ce groupe, un peu plus d'un millier, sont déterminés. Ils savent qu'en Martinique, le groupe qui est adhérent du Médef local va appliquer l'accord sur les 200 euros. C'est le même groupe; Ils demandent que l'accord de Martinique s'applique aussi en Guadeloupe. Il s'agit des mêmes grilles de salaires, des mêmes qualifications, des mêmes hiérarchies. »
Alex Lollia était, hier, déterminé à poursuivre le mouvement qu'il appelle Liyannaj de base, même, « a-t-il dit, si l'accord est signé, les problèmes restent. Il faut faire appliquer dans les entreprises l'accord Jacques-Bino. »
Et de poursuivre : « Les dirigeants du LKP ne sont pas propriétaires du mouvement en cours. Ils sont sous le contrôle des gens qui sont mobilisés. Avant de signer, il aurait fallu que la base soit consultée, qu'elle dise si elle est d'accord sur le protocole d'accord de suspension de la mobilisation générale. C'est pourquoi j'appelle, pour que les patrons soient obligés d'appliquer l'accord Jacques-Bino accordant 200 euros d'augmentation aux bas salaires, à des Liyannaj de base. On doit occuper les entreprises, comme nous l'avons fait à Euro CRM depuis mardi. Et là, à Cora/Match/Ecomax depuis mercredi ! »
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens