Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 13:20
Grèves en Guadeloupe et Martinique : les grandes étapes

Cela fait un mois jeudi que la Martinique est en grève générale, tandis qu'un accord a mis fin mercredi à celle qui durait depuis 44 jours en Guadeloupe.


JANVIER

- 20: grève générale à l'appel d'un "Comité contre l'exploitation outrancière" (LKP) d'une cinquantaine d'organisations pour une hausse des bas salaires de 200 euros. 3.000 manifestants à Pointe-à-Pitre.

- 8.000 à 25.000 manifestants, les 24, 29 et 30.

FEVRIER

- 1er: le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer Yves Jégo arrive en Guadeloupe et annonce un revenu de solidarité active (RSA) dès 2009.

- 4: baisse de 10% de 100 produits de première nécessité.

- 5: En Martinique, début d'une grève générale pour une hausse des bas salaires de 350 euros. 15.000 à 20.000 manifestants. Début des négociations le 6.

- 8: pré-accord entre le patronat guadeloupéen et le LKP, sous l'égide de M. Jégo, sur une hausse de 200 euros à soumettre à Matignon (allègements de charges).

- 9: François Fillon rappelle M. Jégo à Paris, refuse le pré-accord et envoie deux médiateurs. 12.000 personnes manifestent en Guadeloupe, 11.000 en Martinique.

- M. Jégo en Guadeloupe le 11, en Martinique le 12 et à Paris le 13.

- 14: Guadeloupe: 9.000 à 50.000 manifestants. 42 stations-services réquisitionnées.

- 16: en Guadeloupe barrages et incendies de magasins.

. Manifestation en Martinique: 8.000 à 15.000 personnes.

- 17 au 19: deux nuits de violences en Guadeloupe. Jacques Bino, un syndicaliste du LKP, est tué par balle près d'un barrage. Trois policiers et trois gendarmes blessés par balles. Commerces pillés ou incendiés.

- 19: Nicolas Sarkozy reçoit des élus domiens, annonce 580 millions d'euros pour les DOM et sa visite en avril pour ouvrir des Etats-Généraux.

. En Martinique, 8.000 à 10.000 manifestants.

- 22: en Guadeloupe, 4.000 personnes, dont Ségolène Royal, aux obsèques du syndicaliste tué.

- 24 au 26: deux nuits de violences en Martinique: voitures brûlées, magasins pillés, trois gendarmes et neuf policiers blessés (deux par balles), une centaine d'interpellations.

- 26: en Guadeloupe, accord pour une hausse de 200 euros mais limité à 15.000 à 30.000 salariés car le Medef le rejette.

- 28: le meurtrier présumé de Jacques Bino, un Guadeloupéen de 35 ans déjà condamné pour violences avec armes, est mis en examen.

MARS

- 1er: le préfet de Guadeloupe appelle à "la reprise des activités".

- 2: le LKP examine le projet d'accord transmis par le préfet. RFO reprend ses programmes après dix jours de grève.

- 3: en Martinique, accord sur une hausse des bas salaires de 200 euros, mais pas encore sur les prix. La grève continue.

. en Guadeloupe, le Medef accepte des primes, mais pas l'accord.

- 4: en Guadeloupe, le LKP et le préfet signent un accord appelant "à la reprise de l'activité normale", au 44ème jour de grève générale. L'accord qui prévoit une augmentation de 200 euros des bas salaires lui est annexé.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens