Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 16:13
Poursuites pour provocation à la haine raciale : "une manoeuvre"

Elie Domota a estimé lundi que l'ouverture d'une enquête pour "provocation à la haine raciale" à son encontre n'était qu'"une manoeuvre de plus pour tenter de nous intimider".


"Ce ne sont que des mensonges", "c'est une manoeuvre de plus pour tenter de nous intimider", a déclaré le leader syndical sur Europe 1.
"S'il y a convocation devant les tribunaux, nous ferons en sorte que le tribunal soit l'espace où il y aura ce qu'on peut appeler le grand déballage sur la réalité sociale, historique et culturelle de la société guadeloupéenne en 2009", a-t-il assuré.
Il s'est insurgé contre "les grandes entreprises, les multinationales de l'agroalimentaire, les chaînes internationales d'hôtellerie qui refusent d'appliquer" l'accord signé par le LKP et une partie du patronat guadeloupéen sur une hausse des bas salaires de 200 euros.

« Il faut arrêter de prendre les Guadeloupéens pour des serpillières »


"C'est inadmissible", a-t-il dit. "Nous sommes en grève dans tous ces établissements et nous appelons la population à boycotter ces établissements".
Selon M. Domota, "il faut arrêter de prendre les Guadeloupéens pour des serpillières".
Le parquet de Pointe-à-Pitre a annoncé samedi une enquête pour provocation à la haine raciale et tentative d'extorsion de signature, après des déclarations télévisées du leader du LKP affirmant que les entrepreneurs refusant la hausse de salaires devraient "quitter la Guadeloupe" et qu'il ne "laisser(ait) pas une bande de békés (descendants de colons blancs) rétablir l'esclavage".

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens