Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 15:12
MACOUTISME ET MACOUTISMES

Le devoir d'un démocrate est veiller à ce que les démons de la dictature ne fassent pas irruption dans les champs politique et sociale. Il doit dénoncer les amorces de dérive ou comme on les appellent aujourd'hui les « dérapages ».Glossaire de quelques termes purement haïtiens  qui ne nous concerneront pas ...peut être...pas, espérons le.


Macoutisme:

Idéologie prônée par le président François Duvalier
<http://www.haiti-reference.com/histoire/notables/duvalier-fr.html> selon laquelle chaque haïtien devait s'ériger en défenseur de la Révolution de 1957. Cette idéologie serait à la base de la création des VSN <http://www.haiti-reference.com/general/sigles_r-v.html> , les tontons macoutes <http://www.haiti-reference.com/arts/culture/glossaires.html> .
Après le départ de Jean-Claude Duvalier, le macoutisme sera assimilé à tout système politique caractérisé par la corruption et prônant la violence contre les opposants, ou alors à tout comportement social intimidant et inspirant la peur chez les autres.
Chimè (en français: Chimères): jeunes casseurs, formant à l'occasion des groupes de pression, issus , pour la plupart des quartiers populaires, et supposés être à la solde de Fanmi
Lavalas <http://www.haiti-reference.com/arts/culture/glossaires.html>
(Famille Lavalas, le parti du président Jean-Bertrand Aristide).

Dans la mythologie grecque, une chimère est un monstre qui possède une tête et un poitrail de lion, portant sur son dos la partie antérieure d'une chèvre et possédant une queue de serpent. Elle crache des flammes et dévore tout être humain sur son passage.
En Haiti, le mot viendrait de l'expression créole "en chimè", traduisant un état pathologique temporaire, dû à une certaine déception ou désillusion, qui pousserait l'individu à commettre des actes de violence ou d'agression sur ceux ou celles qui le contrarieraient ou se trouveraient simplement sur son chemin. Ainsi dira-t-on: "Misyé en chimè, rete lwen-l" = "Eviter tout contact avec cet être, il se trouve dans un état [de chimère]"

Tonton Macoute est le terme utilisé pour désigner les membres de la milice <http://fr.wikipedia.org/wiki/Milice>  paramilitaire créée par François Duvalier <http://fr.wikipedia.org/wiki/FranC3%A7ois_Duvalier> , ancien dictateur de Haïti <http://fr.wikipedia.org/wiki/Ha%C3%AFti> , et employée
ensuite par son fils et successeur Jean-Claude Duvalier
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Duvalier> .
Le nom de Tonton Macoute doit son origine au personnage folklorique
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Folklore>  du vieux paysan haïtien, qui
portait un costume bleu et rouge et un grand sac en bandoulière appelé « macoute ». Dans la tradition haïtienne, ce personnage est devenu l'équivalent du croque-mitaine <http://fr.wikipedia.org/wiki/Croque-mitaine> ou du Père Fouettard <http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8re_Fouettard>  qui effraie les enfants.
Le terme a servi à qualifier le groupe paramilitaire des Volontaires de la Sécurité Nationale (VSN). créé à la suite d'un attentat contre le président François Duvalier <http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Duvalier> , le 29 juillet <http://fr.wikipedia.org/wiki/29_juillet>  1958 <http://fr.wikipedia.org/wiki/1958> [1]
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Tonton_Macoute> .
Destinée à assurer la protection rapprochée du président, cette milice de plusieurs milliers d'hommes répondait à l'idée de Duvalier de faire de chaque Haitien un défenseur de la « Révolution ». Elle s'est rapidement fait une sinistre réputation en raison de ses violations graves des droits de l'homme <http://fr.wikipedia.org/wiki/Droits_de_l%E2%80%99homme>  (viols, tortures, meurtres, arrestations arbitraires, extorsions) contre les opposants politiques et les populations civiles.
L'extrême violence de ses membres et le recours aux superstitions
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Superstition>  favorisaient l'arbitraire du
régime de Duvalier et muselaient toute tentative d'opposition dans la
population. Après la chute de la dictature duvaliériste
<http://fr.wikipedia.org/wiki/Duvali%C3%A9risme> , l'expression « macoutisme» sera employée pour désigner les régimes politiques qui s'appuient sur lacorruption <http://fr.wikipedia.org/wiki/Corruption>  et font usage de la
violence contre les opposants et les civils. D'une manière plus générale, lemacoutisme s'applique aussi à une forme de terrorisme institutionnel.

Jean- François ROBILLARD

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens