Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 14:34
QUOI DE NEUF AU PAYS ?

Quoi, de neuf en Guadeloupe ? Les tournées des hôtels et des entreprises pour obtenir une signature de l'accord Bino se sont poursuivies toute la semaine et encore cette fin de semaine.

Nicolas Vion, président du GHTG (Groupement des hôteliers de la Guadeloupe) s'élève contre des visites qu'il qualifie de « musclées ».

EXTORSION ?
Ce soir 12 mars, 19 h 15, quelle est la situation dans l’hôtellerie alors qu'un groupe de syndicalistes se présente dans les entreprises dont SODEXO et WSC pour dire : « L’hôtellerie a signé, alors vous aussi vous devez signer ».
N’ont pas signé :
Le Club Med,
Pierre et Vacances,
La Cocoteraie,
Le Manganao,
Golf Marine,
Le Canella Beach,
La Créole Beach
Les Palmes
Le Mahogany
Yucca,
La Vieille Tour,
La Maison Créole,
Village Soleil,
La Sucrerie du Comté,
Golf Village,
affirme Nicolas Vion, président du GHTG.

Il nous communique ce courrier :

UN DOCUMENT TROUBLANT

Groupement Hôtelier & Touristique Guadeloupéen

Club des hôteliers de la Guadeloupe

Tél : 0590.84.90.90 - Fax : 0590.84.90.91 - Mail : hotelsdeguadeloupe@lamaisoncreole.com

À Mr Bruno IBANEZ Directeur Gal du MANGANAO (Nouvelles Frontières) à Saint François Guadeloupe.

Cher Collègue,

Je réponds à votre dernier mail, très préoccupant.
Vous m’avez rapporté fidèlement, à diverses reprises, par téléphone et mails, vos entretiens lors des visites de Mr LENDO à votre hôtel, alors qu’il est accompagné à chaque fois de quelques uns de vos salariés et de nombreuses personnes étrangères à l’hôtellerie, le “Groupe” variant de 50 à 150 personnes.

Mr LENDO, au nom du LKP, veut vous faire signer avec insistance l’accord BINO et vous avez résisté jusqu’ici : je vous en félicite.

Il s’est présenté à vous dernièrement les 10, 11 et 12 mars.

Vous lui avez dit qu’en accord avec votre siège, vous vous engagiez à appliquer la recommandation patronale hôtelière du GHTG, qui, par la mise en place d’un Bonus de 50€ dont les conditions sont précisées dans la recommandation GHTG ci-jointe, contribue, avec le RTSA de 100 € de l’État, et l’apport de 50 € des deux collectivités Régionale et Départementale, à augmenter les Revenus mensuels des salariés de 200 €, ce qui répondait à la demande du LKP.

Mr LENDO vous a dit que là n’était pas le problème, et qu’il fallait signer l’accord BINO.

Il a ajouté que si vous signiez, il s’engageait :
•À ne pas demander d’autre hausse salariale sur 2009,
•À ne pas envahir votre hôtel en 2009,
•À ne pas réclamer le paiement des jours de grève !
•Que cependant, il aurait à exprimer d’autres revendications à débattre en 2009.

Vous lui avez demandé de bien vouloir vous confirmer ces engagements par écrit, mais il a refusé, ajoutant que si vous ne signiez pas, JAMAIS votre activité économique ne reprendrait.

Je vous informe qu’il a tenu le même langage à :
•Mr Fabrice MOLINIER Directeur de la Cocoterie (Hôtel 4 * de 52 chambres)
•Mr Armand Amsellem, propriétaire du Canella Beach ( Hôtel 3 * de 150 chambres)
       D’autres  n’ont pas su résister aux pressions, aux menaces, au Chantage.

Alors que la situation touristique est désastreuse, que le trafic aérien total a baissé de 30 % et que la baisse est catastrophique pour la seule clientèle de nos hôtels,
Alors que nos hôtels sont vides,
Que nous n’avons plus de recettes,
Que nous ne savons pas comment payer les salaires de mars, et pour les plus riches d’entre nous d’Avril,

Mr LENDO annonce :
Si vous ne signez pas, nous nous OPPOSERONS À VOTRE REPRISE ÉCONOMIQUE JUSQU’À CE QUE VOUS FASSIEZ FAILLITE.

Où est l’ÉTAT DE DROIT, Où est LA RÉPUBLIQUE ?

Je vous remercie de votre engagement à défendre les intérêts économiques et sociaux de votre hôtel, mais aussi du Groupement, du Tourisme, de l’Économie et de toute la Guadeloupe.

Nous n’avons malheureusement pas la CHANCE d’avoir des partenaires sociaux avec qui l’on puisse dialoguer comme en a la Martinique.

Les nôtres ne semblent avoir pour objectif que la Révolution, tout en masquant leur démarche derrière une amélioration du sort du plus grand nombre, qui en séduit plus d’un, comme le bon docteur Duvallier avait su séduire en son temps...

Espérons que les exactions, menaces, chantages que nous vivons et dénonçons au quotidien, qui sont inacceptables et intolérables, seront enfin entendues par l’ÉTAT RÉGALIEN.

Nicolas   VION

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens