Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 01:27
Antilles : manque à gagner de 80 millions d'euros pour les voyagistes

Les tour-opérateurs français évaluent à 80 millions d'euros leur manque à gagner lié au conflit aux Antilles et réclament à l'Etat un plan de sauvegarde pour relancer la destination, a-t-on appris mardi auprès de l'Association des tour-opérateurs français (Ceto).

« Tout reste à faire, les enjeux sont colossaux », a déclaré son président René-Marc Chikli à l'issue d'une réunion entre les principaux tour-opérateurs présents en Martinique et Guadeloupe, le secrétaire d'Etat au Tourisme Hervé Novelli et le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo.
La perte en termes de chiffre d'affaires pour 2009 d'une dizaine de voyagistes métropolitains concernés, liée aux nombreuses annulations, a été chiffrée par le Ceto à 80 millions d'euros, dont « un impact de 30 à 40 millions sur la trésorerie ».
Les grèves qui ont paralysé pendant plusieurs semaines les Antilles ont provoqué « un traumatisme très fort chez les professionnels qui se traduit par une perte de confiance envers la destination », a commenté Jean-Marc Rozé, secrétaire général du Syndicat national des agents de voyage (Snav).

Comment rétablir la confiance ?

L'enjeu consiste aussi à rétablir la confiance des consommateurs, a expliqué M. Chikli. Les réservations pour les Antilles sont en chute libre: « Pour mars, il y a eu plus d'annulations que de réservations ».
Pour l'été, le Ceto prône une campagne publicitaire assortie d'offres promotionnelles:  « Tout le monde doit jouer le jeu, les hôteliers, les tour-opérateurs et l'Etat », a demandé M. Chikli.
« Il faut que l'Etat donne un coup de main pour permettre de relancer la destination », a renchéri M. Rozé.
Concrètement, les voyagistes et hôteliers réclament des baisses ponctuelles des taxes sur les billets d'avion, des allègements des charges sociales et impôts et des aides de trésorerie.
Plus d'une trentaine d'opérateurs touristiques et compagnies aériennes ont participé à cette réunion, dont Nouvelles Frontières, Thomas Cook, le Club Méditerranée, Air France et Corsairfly.
M. Jégo avait annoncé dès novembre, donc avant la crise, un plan d'action pour dynamiser le tourisme outre-mer, dont des subventions pour la rénovation des hôtels.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Pierre Aimar 18/03/2009 13:33

« Tout le monde doit jouer le jeu, les hôteliers, les tour-opérateurs et l'Etat », a demandé M. Chikli.
Quid du rôle des employés et du principal syndicat artisans de la fermeture d'une dizaine d'hôtels en 15 ans ?

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens