Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 17:19
CMA CGM paré pour 2009 - 2010
 
Après une forte croissance en 2008, CMA CGM est bien préparé pour 2009 - 2010 : le Groupe s’appuie sur ses choix stratégiques et un plan d’économies de 600 millions USD sur ses coûts d’exploitation en 2009.
 
Dans une année 2008 marquée par un brutal ralentissement de l’économie mondiale qui a affecté le transport maritime au second semestre, le Groupe CMA CGM a poursuivi sa croissance. Cette expansion s’appuie sur les choix stratégiques faits par le Groupe :
•Développement des partenariats et d’échanges d’espaces avec des armateurs de notre taille pour partager la capacité de transport et améliorer la qualité du service,
Création de nouvelles lignes sur les marchés en croissance,
Développement du Groupe sur des marchés spécifiques : reefer, project cargo…
Investissement dans l’acquisition de navires plus productifs et dans les techniques innovantes, plus économiques et plus écologiques (moteurs à injection électronique pour les navires, reefers dotés de moteurs basse consommation, conteneurs light steel…)
CMA CGM a continué sa politique d’investissement dans des terminaux majeurs tels que Malte, Tianjin, Xiamen, Miami, Odessa et Lattaquié, sécurisant ainsi à long terme les opérations de ses navires et optimisant sa productivité.
 
Au terme de l’année 2008 :
•Le Groupe CMA CGM a réalisé un Chiffre d’Affaires de 15,1 milliards USD en croissance de 28,2% par rapport à 2007.
Le Résultat Net s’établit à 124 millions USD et sera entièrement réaffecté au renforcement des capitaux propres du groupe, comme les années précédentes.
Les volumes transportés ont augmenté de 15,6% pour atteindre les 8,9 millions d’evp*.
La flotte compte 395 navires dont 98 en propriété.
La flotte de conteneurs, en hausse de 14% s’établit à 1,760 millions d’evp*, dont une flotte Reefers en forte progression qui fait aujourd’hui de CMA CGM le numéro 2 mondial du transport de marchandises en conteneurs réfrigérés.
Cette performance traduit l’ensemble des efforts et la qualité des équipes du groupe CMA CGM, véritable force de frappe répartie au sein d’un réseau de plus de 650 agences dans 150 pays au service de plus de 30 000 clients internationaux.

Face à une année 2009 difficile, le Groupe CMA CGM met en place de nouvelles mesures d’économies :
Le Groupe continue la rationalisation de ses services sur les marchés en ralentissement. Cette stratégie se traduit par des regroupements de lignes ou des renforcements de partenariats qui permettent de concilier un service de qualité et des réductions de coûts.
CMA CGM, qui opère les trois quarts de sa flotte en affrètement, dispose d’un potentiel d’adaptation important : plus de 180 navires arrivent en fin de charte en 2009 et seront soit restitués à leurs propriétaires, soit renouvelés ou remplacés à des conditions de marché attractives, induisant des réductions substantielles de coûts pour le Groupe.
CMA CGM a engagé une politique de révision de son système de coûts : le groupe renforce sa volonté d’opérer ses navires à vitesse économique afin de réduire sa consommation de fioul. CMA CGM milite pour une baisse des coûts de passage du canal de Suez et de Panama et continuera à dévier une partie de ses navires par le Cap de Bonne Esperance. Le Groupe a également entrepris des renégociations de contrats avec les terminaux et les chantiers navals pour réduire ses coûts.
L’ensemble des mesures nouvelles qui seront appliquées en 2009 par le Groupe représente une économie de ses coûts d’exploitation de 600 millions USD environ.
 
Enfin, le Groupe possède deux atouts majeurs :
Il s’est doté d’une flotte navale moderne et recevra, entre 2009 et 2012, 52 navires performants et compétitifs qui génèreront d’importantes économies d’échelle et remplaceront des navires actuellement en flotte.
Il est un opérateur global doté d’expertises locales grâce à ses filiales (DELMAS, CNC, COMANAV et US LINES,..) expérimentées sur leurs marchés et capables de capter rapidement les opportunités de croissance.
A partir du 1er avril 2009, CMA CGM a annoncé un redressement de ses taux de fret qui étaient tombés à des niveaux injustifiés.
 
Jacques R. Saadé, Président et fondateur du Groupe CMA CGM déclare : « Grâce à notre stratégie d’anticipation, la flexibilité de nos outils et notre expertise internationale, nous gardons une grande confiance dans la capacité de notre entreprise et de notre équipe dirigeante à traverser cette crise. Les échanges entre l’Asie et surtout l’Europe et les Etats-Unis resteront incontournables et retrouveront inévitablement leur croissance. L’année 2009 sera une période de consolidation du secteur maritime et les grands acteurs en sortiront renforcés. »
 
 
 Groupe CMA CGM
  Données consolidées au 31 décembre      2006      2007              2008               Variation 2007/2008
 Chiffre d'Affaires    (en milliards USD)         8,42       11,8             15,1                  + 28%
(en milliards € )                                             6,68      8,61              10,27
 Flotte Navires                                              286         384            395                    + 2.9%
 Capacité de Flotte*                               698 654      913 259          1 024 000        + 12.1%
 Flotte conteneurs*                              1 203 000      1 535 000      1 757 000        + 14%
 Nombre de conteneurs transportés      5 976 000       7 683 000   8 879 000        + 15.6%
 Effectifs                                                      13 340      16 053          16 734            + 4.2%
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Aimar 14/11/2009 13:56


CGM-CMA, de bons chiffres ?
CGM est endetté à hauteur de 6 milliards d'euros auprès de 63 banques qui au vu des pertes actuelles demandent la mise à pied de Jacques Saadé (repreneur "éclairé" de CMA pour une bouchée de pain)
et cherchent un repreneur.


GHORBAL 11/11/2009 15:02


Capitaine au long Cours et ancien du Groupe DELMAS,je suis abasourdi par l'importance d'un tel Groupe comme CMA CGM qui tourne avec une flotte de 380 navires et dont près de 50 sont en
commande.
Est-il possible de gérer un tel empire maritime en maîtrisant la situation financière avec de tels aléas économiques?Sait-on seulement ce qu'il s'y passe réellement dans les coûts d'exploitation et
les énormes engagements financiers?Il est probable que non.
Une telle situation devient chroniquement précaire et se transformer en catastrophe pour tout l'environnement de tels armements gigantesques, sans recul historiques et défiant les paramètres
élémentaires d'une gestion saine et prudente.
Un simple retournement sévère de conjoncture peut ruiner toute une économie en raison d'un appétit boulimique de croissance effrénée et démesurée dont le but d'hégémonie consistait également à
sonner le glas de dizaines d'armements conventionnels plus prudents mais dont la taille, selon les "appréciations" de ces armements gigantesques, ne correspondaient plus aux critères destinés à la
réalisation de vastes économies d'échelle.
Le gigantisme dans la construction des porte conteneurs a mis à mal l'économie portuaire par la nécessité pour celle-ci de se doter d'importantes infrastructures pour accueillir ces énormes navires
et développer le trafic.
Mais si la "consommation mondiale" de biens diminue,et que la croissance se réduit durablement des milliers de navires peuvent "se retrouver à la rue"avec les dettes colossales sur le dos des
armateurs et des économies qui gravitent autour des armements.
Existe-t'il actuellement de vrais remèdes sinon celui de réduire sérieusement la voilure avec la casse inexorable liée aux restructurations inévitables pour protéger un outil de travail
essentiellement recentré sur les métiers de base.
Le management du Groupe CMA CGM dispose t'il des équipes suffisamment performantes et des outils correspondants pour faire face à une telle situation de précarité et éviter une débacle financière
et économique?
J'espère que oui et qu'il faut mettre l'orgueil de côté pour le remplacer par des moyens efficaces de gestion en faisant appel à la mise en commun des compétences nouvelles et de moyens
nouveaux.
Sinon, on pourrait en déduite "que la grenouille a voulu se faire plus grosse que le boeuf"dans le "top five" des armements mondiaux.


nouvelles


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens