Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 00:56
Lodeom : Lurel s'abstient et s'explique

Victorin Lurel s’est abstenu sur la Loi pour le développement économique des outremers mais il salue les avancées historiques du texte, fruit du travail conjoint des parlementaires et du gouvernement.
 

Victorin Lurel, député et vice-président du groupe Socialiste, radical et citoyen, s’est
abstenu lors du vote de la loi pour le développement économique des outremers (Lodeom), « un
texte qui, dit-il, malgré des insuffisances en matière de lutte contre les « pwofitasyons », comporte
des avancées historiques, fruits du travail conjoint des parlementaires et du gouvernement.
Ainsi, la loi adoptée par les députés valide la demande d’habilitation de la Région Guadeloupe
à légiférer, dans le cadre de l’article 73 de la Constitution, dans les domaines de la formation
professionnelle et dans les énergies renouvelables. Cette décision historique, saluée comme
telle par le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer et d’autres parlementaires, constitue une innovation
institutionnelle majeure qui permettra au Conseil régional de la Guadeloupe de fixer ses
propres règles dans ces deux domaines en agissant au plus près des réalités locales. »
 
Victorin Lurel « salue également la création d’un véritable « bouclier insulaire » pour les Iles
du sud, dont les entreprises bénéficieront d’un « troisième étage » de zone franche, et il se
réjouit que les communes de la Côte sous le vent et du sud Basse-Terre soient désormais
éligibles à un dispositif de zones franches rurales très favorable, mis au point par la
Commission des finances de l’Assemblée nationale. »
 
Le député « se réjouit aussi de l’intégration historique dans la pharmacopée française des
plantes médicinales ultramarines, qui leur offre des perspectives de développement
considérables, de même que du vote de l’amendement cosigné avec son collègue réunionnais
Fruteau ouvrant la voie à une meilleure valorisation de l’électricité produite à partir de la
bagasse, dont bénéficieront les planteurs de canne. »
 
Ultime concession obtenue du gouvernement par les députés de l’opposition : le vote d’un
amendement qui indique que le créole fait partie du patrimoine national, offrant ainsi au
créole une nouvelle reconnaissance législative, après sa reconnaissance constitutionnelle.
 
Victorin Lurel souligne « que nombre de ces avancées auront à être concrétisées très
rapidement par le gouvernement et il rappelle que le travail doit se poursuivre pour lutter pour
la défense du pouvoir d’achat des ultramarins et contre les monopoles et les « profitations ». »

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens