Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 17:29
LES TOURNEES DU CEDAC
Le CEDAC* est une association qui a pour objectif de rassembler les Directeurs et gérants des espaces de la Guadeloupe ouverts à la diffusion culturelle et artistique dans le but de favoriser la  structuration et la professionnalisation du secteur culturel en Guadeloupe. Elle vise aussi  à valoriser l’aménagement du territoire en matière de diffusion culturelle en facilitant, à travers des actions communes entre ses membres,  les  économies d’échelle et les synergies entre les structures. Nous souhaitons enfin contribuer à la démocratisation de la culture en nous rapprochant des publics et en leur offrant des spectacles de qualité à travers l’ensemble du territoire régional.
C’est pour répondre à ces objectifs que le CEDAC organise en 2009 les rencontres « Théâtre en Caraibe » avec la diffusion à travers la Guadeloupe de 3 pièces mettant en valeur la création théâtrale contemporaine de notre archipel : « Trames » de Gerty Dambury (du 29 avril au 16 mai) « Contes à Mourir Debout » de Frantz Succab  (du 22 mai au 13 juin)  et  « Comme 2 Frères » de Maryse Condé (du 4 au 23 novembre) . Leur valeur artistique et la qualité de leur interprétation nous ont convaincus de leur assurer une diffusion aussi large que possible.
Le CEDAC s’efforcera également d’élargir leur présentation au delà de son propre réseau, y compris dans des espaces inhabituels comme les prisons, mais aussi à Marie Galante (Festival, St Louis…). Les publics scolaires seront aussi concernés.

* CEDAC: Collectif des Espaces de Diffusion Artistique et Culturelle

“TRAMES”

Texte et mise en scène : Gerty Dambury
Avec : Firmine Richard, Martine Maximin, Jalil Leclaire

Trames se déroule en Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre, ville natale de l'auteur, Gerty Dambury.
La pièce retrace les retrouvailles quasi rituelles entre une femme seule, Gilette, et son fils Christian. Le jeune homme est habitué au monde de la rue mais revient pourtant régulièrement chercher chez sa mère un peu d'argent et de nourriture.
Cette relation mère-fils est difficile et ambiguë, parfois tendre mais souvent conflictuelle. Entre ces deux personnages, plusieurs figures se dressent : celle du père absent, celle du continent africain ou encore celles de plusieurs femmes.
L'Afrique est la terre natale de ce père et celle où il vit désormais.
Christian cherche son identité et au-delà, on peut deviner en filigranes les rapports complexes pouvant lier les peuples antillais aux terres d'Afrique. Plusieurs femmes brisées, dont Gilette a écouté et enregistré les témoignages, sont également représentées.
Firmine Richard interprète une femme antillaise à la fois solide et fragile, autoritaire mais capable de certaines faiblesses. Face à elle, Jalil Leclaire joue avec naturel le personnage du jeune Christian à la fois en rebellion et en état de dépendance vis-à-vis de sa mère. Martine Maximin incarne des femmes rencontrées par Gilette mais également une sorte de maître de cérémonie commentant ces douloureuses rencontres mère-fils.
Ce trio bien choisi implique avec justesse le spectateur dans une œuvre où la violence est sous-jacente malgré plusieurs pointes d'humour. Cette pièce inspirée en partie d’une histoire réelle sonne terriblement vrai.
Un peu à l'image de certaines pièces de Lars Norén, Gerty Dambury livre une œuvre forte, qui laisse le spectateur un peu sous le choc une fois le rideau final tombé.

En tournée en Guadeloupe du 29 avril au 16 mai 2009

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens