Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 01:33
Sacré pensum !
L'exercice des Etats généraux n'est pas facile. Donner la parole au peuple n'est pas si simple. L'accès aux huit ateliers étaient forcément réservés à des personnalités. On a donc choisi des hommes et des femmes qui connaissent leur partition, qui vont faire avancer le Schmilblick. De là à penser que l'on va concocter une cuisine de lobbyistes ! Car, n'en doutons pas, ceux qui sont là vont faire passer le message qui leur est essentiel dans leur secteur d'activité. C'est ce que le LKP met en avant pour expliquer qu'il refuse ces Etats généraux. « C'est la phase préparatoire, celle où l'on diagnostique, on partage les informations, on prépare un document de synthèse », a expliqué tantôt Richard Samuel. Ce préfet, nommé délégué général à l'Outre-mer, qui est en charge de la coordination nationale, semble un peu agacé que si ça marche en Martinique, à la Réunion, en Guadeloupe — dont il est originaire — le Diesel semble bien poussif. La faute à qui ? M. Samuel, quand il en parle, n'incrimine personne. Le LKP a saboté la dynamique. Maintenant, faut que ça avance, coûte que coûte. Alors, ça avance. Le préfet Desforges, pour le premier village des Etats généraux, à Basse-Terre — 300 personnes, une réussite si l'on connaît la vie nocturne à Basse-Terre ! —, était en chemisette, résolument positif. Claude Giraud, haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, qui coordonne localement, se veut tout autant optimiste.
En fait, les gens s'attendaient à autre chose qu'à des ateliers clos... et la possibilité de s'exprimer sur internet. Ils voulaient venir apporter leur contribution, que l'on soit pour eux une sorte de bureau des doléances. Or, les réunions publiques ne sont pas pour aujourd'hui. Après les ateliers, les contributions par internet, il y aura la synthèse, restitution de ce qui aura été proposé pour enrichir les huit thèmes retenus. Ensuite viendra le débat public. En attendant, les Etats généraux sont à la peine.
C'est un sacré pensum qui a été donné à MM. Samuel, Giraud et Desforges !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens