Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 20:38
OUTRE-MER FRANÇAIS : PLUS DE JEUNES ET DE CHÔMAGE QU'AUX CANARIES, AÇORES ET MADÈRE

L'Outre-mer français se caractérise par une croissance démographique importante et un taux de chômage, des jeunes en particulier, plus élevé que dans d'autres territoires ultramarins dépendant d'autres pays européens, selon une étude parue mercredi.
Cette étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) a comparé des collectivités et départements d'outremer français (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Mayotte, Polynésie, Nouvelles Calédonie), les Canaries espagnoles et les îles portugaises des Açores et de Madère.
"Croissance démographique rapide, voire très rapide, parfois compensée par l'émigration, faible niveau d'emploi, fragilité économique liée à un développement assisté (par la métropole) et une vie chère sont les principaux points qui distinguent l'Outre-mer français" des autres territoires étudiés et "représentent ses principaux défis", selon Jean-Louis Rallu, auteur de l'étude.

La population la plus jeune
Si la Guadeloupe et la Martinique ont déjà achevé depuis longtemps leur transition vers une fécondité basse, autour de deux enfants par femme comme en métropole, la Guyane et Mayotte cumulent forte fécondité (supérieure à trois enfants) et forte immigration en provenance des pays voisins: Brésil et Surinam pour la Guyane, les Comores pour Mayotte, explique l'Ined.
Le taux actuel de croissance de Mayotte et de la Guyane (31 et 37 pour mille) "conduiraient au doublement de la population en respectivement 23 et 20 ans".
C'est aussi l'Outre-mer français qui a la population la plus jeune, avec des taux de moins de 15 ans allant de 45% à Mayotte à 22% en Martinique, quand les Canaries, Madère et les Açores sont en-dessous de 20%, "en raison de leur faible fécondité".
Du coup, le taux d'emploi des jeunes est beaucoup plus élevé aux Canaries, aux Açores et à Madère (40% à 50% des hommes de 15 à 24 ans occupent un emploi) que dans l'Outre-mer français (14% en Antilles-Guyane, 16% à Mayotte et 19% à la Réunion). La Polynésie française, avec un taux approchant 30%, fait figure d'exception.
"De façon plus globale, le manque d'insertion de l'Outre-mer français dans ses espaces régionaux est aussi une des raisons de ses difficultés économiques", ajoute l'Ined.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens