Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 23:21
Dengue : avis favorable pour le remboursement de 2 tests (HAS)

La Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu un avis favorable pour le remboursement de deux tests de diagnostic précoce de la dengue, sorte de "grippe tropicale" transmise par un moustique du genre aédes.
La HAS indique vendredi avoir rendu cet "avis en urgence sur le diagnostic précoce de la dengue, suite à une saisine du ministère de la santé", ce dernier étant "inquiet de l'épidémie sévissant en Guyane depuis le début de l'année 2009, qui a déjà fait deux morts".
Il s'agit de tests qui étaient "accessibles dans certains laboratoires en Guyane mais non pris en charge par l'assurance maladie, ce qui pouvait entraîner une inégalité d'accès aux soins", commente l'HAS.
La dengue est présente dans la plupart des régions tropicales et subtropicales. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu'il y aurait 50 millions de cas de dengue dans le monde chaque année.
"En France, le virus de la dengue circule sur un mode endémo-épidémique dans les départements français d'Amérique, en Polynésie et en Nouvelle Calédonie. Il circule de manière épisodique à la Réunion et à Mayotte", ajoute l'HAS (www.has-sante.fr).
L'HAS a émis un "avis favorable sur l'admission au remboursement de ces tests, immunochromatographique (ICT) et immunoenzymatique (ELISA)", deux techniques de détection de l'antigène NS1 viral.
L'antigène NS1 est une protéine du virus de la dengue détectée dans le sang des patients atteints de dengue en phase précoce (principalement du 1er au 5e jour après l'apparition de la fièvre).
Un diagnostic précoce permet d'exclure d'autres maladies aux symptômes similaires, de proposer une prise en charge médicale plus adaptée, de suivre les patients autour de la phase critique du 4e jour, où des complications graves peuvent survenir et de mieux identifier les premiers cas de l'épidémie et donc de mettre en place des mesures nécessaires afin de l'éradiquer, notamment la lutte anti-moustique.
"Ces tests ont un apport important dans la prise en charge diagnostique et épidémiologique de la maladie, même si un résultat négatif ne permet pas d'exclure le diagnostic précoce de la dengue et doit conduire à la poursuite de la stratégie diagnostique", ajoute la haute autorité.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens