Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 02:30
Marie-Luce Penchard succède à Yves Jégo
C’est la première fois que le portefeuille de l’Outre-mer est confié à une Ultramarine, de surcroît Guadeloupéenne !
Gabrielle Louis-Carabin a annoncé, hier soir, qu’elle quittait l’UMP.


« J’ai toujours été engagée personnellement sur les valeurs portées par l’UMP et Nicolas Sarkozy, mais du fait de ma filiation, je ne voulais pas me situer de telle manière que je mette ma mère en porte-à-faux. J’ai accepté de dévoiler ma sensibilité politique car Lucette Michaux-Chevry (sa mère) est sur une sortie de carrière. A mon tour, je peux m’exposer. »
Marie-Luce Penchard, 50 ans, conseillère technique à l’Elysée (depuis le 1er décembre 2007) et secrétaire nationale de l’UMP chargée de l’Outre-mer fin mars, a été nommée secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, en remplacement d’Yves Jégo. C’est le troisième originaire de Guadeloupe à avoir occupé une fonction ministérielle après Roger Bambuck, secrétaire d’État à la jeunesse et aux sports, de 1988 à 1991, dans le gouvernement de Michel Rocard et Lucette Michaux-Chevry, qui a été de deux gouvernements, celui de Jacques Chirac (1986-1988), comme secrétaire d’Etat à la Francophonie, avant de devenir, entre 1993 et 1995, ministre délégué à l’Action humanitaire d’Edouard Balladur, Premier ministre.
« Marie-Luce qui » ? Il y a quelques semaines, la classe politique guadeloupéenne feignait de ne pas savoir qui est Mme Penchard. Elle a cependant fait toutes ses études à Basse-Terre. Elle a ensuite occupé diverses fonctions dans la haute administration régionale dans l’Hexagone, avant d’être repérée par Nicolas Sarkozy.

Une battante
« J’ai rencontré Nicolas Sarkozy en 2004 quand il est venu aux Antilles pour les élections régionales. Il s’est passé quelque chose d’où cette récente collaboration. » Secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’Outre-mer, puis désignée pour représenter l’UMP aux Européennes… Cela a fait grincer des dents, mais Marie-Luce s’en moque. Et passe… Quitte à cultiver quelques inimitiés, ici ou là, et plus particulièrement en Guadeloupe, dans son propre camp.
◊◊Pour enfoncer le clou, souvenons-nous qu’il y a quelques semaines, Gabrielle Louis-Carabin, présidente de la section locale de l’UMP, déclarait qu’elle ne soutiendrait pas Marie-Luce Penchard, tête de liste UMP aux élections européennes. Elle avait déjà fait part de sa désapprobation quant à la nomination de Mme Penchard comme Secrétaire nationale du parti en charge de l’Outre-mer, il y a un an.
Avec les 100 000 voix raflées outre-mer aux européennes, (dont plus de 20 000 en Guadeloupe, ce qui n’est pas un score négligeable), Marie-Luce Penchard a su travailler pour le président de la République et conforter son avenir. Mme Penchard travaillera aux côtés du nouveau ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, Brice Hortefeux. Reste que la tâche qui l’attend n’est pas simple. Sarkozy l’emmène bien évidemment avec lui aux Antilles.

IL A DIT
Victorin Lurel, député, président de Région
La Guadeloupe est honorée une fois de plus et la profonde crise économique qui est la nôtre trouvera sa solution immédiate. Avec une Guadeloupéenne au poste de commande, ce que Jégo n’a pu obtenir, Marie-Luce Penchard l’obtiendra. J’espère que l’outre-mer en aura fini avec ce qui était mégoté, pesé et soupesé par Bercy et parfois la présidence. On a donné un plus à la Guadeloupe pour réussir. J’espère que très rapidement elle nous apportera les solutions que nous nous épuisions à trouver depuis sept ans. On l’attend avec des solutions très rapides parce que le pays attend. Avec son nouveau ministre de tutelle, M. Brice Hortefeux, qui connaît bien les arcanes de l’accord Bino, la nouvelle secrétaire d’Etat à l’Outre-mer aura la lourde tâche de batailler sur le front budgétaire pour concrétiser les engagements pris par le chef de l’Etat devant les parlementaires réunis en Congrès à Versailles.

Bio
Un haut fonctionnaire territorial

Née le 14 février 1959, titulaire d’une maîtrise de sciences économiques, Mme Penchard, qui est attaché territorial, commence sa carrière en 1978 comme attaché à l’Office départemental du tourisme de la Guadeloupe.
Elle poursuit ensuite sa carrière au sein du conseil général de la Guadeloupe (1983-1986, puis 1988-1994), avant de rejoindre celui de l’Essonne comme directeur des interventions culturelles, associatives et sportives, puis en 1999 celui des Yvelines où elle sera notamment sous-directeur de la prévision du recrutement et de la formation à la direction des ressources humaines (2004-2007).

Le partant
Yves Jégo est retourné à Montereau-Fault-Yonne, petite ville dont il est maire. Second secrétaire d’Etat à l’Outre-mer de l’ère Sarkozy (après Christian Estrosi, nommé le ◊19 juin 2007, démissionnaire le 18 mars 2008 après son élection à la mairie de Nice), il a, lors de la crise en Guadeloupe, en février, alors qu’il avait assuré rester sur place tant que la situation ne serait pas revenue au calme, été rappelé à Paris par François Fillon, chef du gouvernement, après huit jours de négociations. Parallèlement, il a poursuivi le processus législatif engagé depuis 2008 (projet de loi déposé le 23 juillet 2008), concernant la loi pour le développement économique des outre-mer (LODEOM), définitivement adoptée le 13 mai 2009. Cette loi prévoit notamment la possibilité pour l’Etat de réglementer les prix de produits ou de familles de produits de première nécessité. Elle crée des zones franches d’activités à fortes réductions fiscales.
Yves Jégo a été salué unanimement, hier, par la classe politique locale, comme un homme courageux et de conviction.
Victorin Lurel : « Je tiens à rendre hommage à l’action du secrétaire d’Etat à l’Outre-mer sortant, M. Yves Jego, qui malgré des débuts difficiles avait acquis une véritable maîtrise des dossiers ultramarins. J’ai eu Jégo, très amer. 1 heure 45 avant l’annonce du remaniement, il était encore dans le train du gouvernement… »

Gabrielle Louis-Carabin quitte l’UMP
La seule députée UMP de Guadeloupe, Gabrielle Louis-Carabin, a annoncé hier qu’elle avait décidé de quitter son mouvement après la nomination de Marie-Luce Penchard au secrétariat d’Etat à l’Outre-mer, en remplacement d’Yves Jégo.
« Je laisse le parti UMP, je quitte l’UMP. C’est une erreur stratégique du président de la République, il n’a pas la compréhension des outre-mer, je ne comprends pas ce choix-là, M. Jégo était un bon secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, qui avait une écoute », a déclaré Mme Louis-Carabin.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

toto1701 24/06/2009 03:03

gaby au modem! gaby au modem! gaby au modem!

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens