Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 20:47
Nicolas Sarkozy attendu au tournant

Hier matin, Nicolas sarkozy a entamé sa visite en Guadeloupe.
Il a eu le bain de foule habituel à l'aéroport pôle caraïbes, avant de s'entretenir longuement, à huis clos, avec les grands élus (députés, sénateurs, président de l'association des maires). Beaucoup de maires, qui croyaient avoir été invités, ont été refoulés, occasionnant une grogne, y compris de fidèles de l'UMP.
Que se sont-ils dit ? La question que se posaient les observateurs, tandis que le service d'ordre de l'Elysée bloquait les issus à la salle où le président recevait ses invités.
« C'est un président à notre écoute », a dit Jeanny Marc, député d'opposition (PS). « Il est ouvert, pas du tout fermé à nos propositions », soulignait le président de l'association des maires de Guadeloupe, René Noël. Dans l'ensemble, des élus heureux de rencontrer le président de la République.
Pourtant, sur cette visite en Guadeloupe, plane une autre atmosphère, moins consensuelle. Tout le monde craint le pire : l'indépendance un de ces jours, après la mobilisation de 44 jours (20 janvier-4 mars), mais aussi des prises de positions d'élus qui n'ont pas manqué de dire qu'un peu plus d'autonomie ne ferait pas de mal. De l'autonomie à l'indépendance, il n'y a pas loin. D'où une grande attente du discours de ce soir, que Nicolas Sarkozy prononcera à petit-Bourg, devant les états généraux.

En Martinique, déjà...
L'instauration d'une collectivité unique en Guadeloupe et Martinique a été repoussée, respectivement à 72,98% et 50,48%, lors d'un referendum le 7 décembre 2003.
Pourtant, en proposant, vendredi, l'organisation d'un référendum sur un éventuel statut d'autonomie pour la Martinique, département-région régi par l'article 73 de la Constitution, Nicolas Sarkozy a créé la surprise. mais, n'oublions pas qu'il marche sur les traces de Jacques Chirac.
Le prédécesseur de M. Sarkozy avait déclaré, en mars 2000, également à la Martinique : « Les statuts uniformes ont vécu : chaque collectivité d'outre-mer doit pouvoir désormais, si elle le souhaite, évoluer vers un statut différencié, en quelque sorte un statut sur mesure » Aujourd'hui, il est exaucé puisqu'il existe sept statuts distincts pour les territoires d'outre-mer.
La Constitution prévoit de même des passerelles d'une catégorie à l'autre, pour tout ou partie d'une collectivité. Ainsi, les cas de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin, dépendances de la Guadeloupe, sont fameux. Elles ont choisi de se séparer de la Guadeloupe le 7 décembre 2003 et de devenir chacune une collectivité d'outre-mer.
A elles, les fonds d'Etat et les fonds européens, sans passer par le filtre de la Guadeloupe.
Ce soir, devant les états généraux de l'Outre-mer en Guadeloupe, Nicolas Sarkozy ne va-t-il pas répéter les mêmes mots d'autonomie ?

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens