Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 17:19
Irrégularités en série: la société HLM Guyane menacée de liquidation

La société HLM Guyane, au sein de laquelle ont été relevées de nombreuses irrégularités, notamment des impayés de loyers à "un niveau insupportable", pourrait faire l'objet d'une liquidation administrative fin septembre, a-t-on appris auprès de la préfecture du département d'Outre-mer.
Le président de la SA HLM s'est vu notifier une lettre en ce sens du secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu, a indiqué samedi le préfet Daniel Ferey, confirmant une information de l'hebdomadaire La Semaine Guyanaise.
"Le président de la SA HLM a un mois et demi pour trouver une solution, faute de quoi le ministre prononcera une liquidation administrative", a assuré le préfet.
De sérieuses irrégularités ont été constatées dans la gestion de cette société de logement social par la Mission interministérielle d'inspection du logement social (Miilos).
Son rapport définitif relève des "impayés à un niveau insupportable", des contentieux "volontairement non instruits", un "train de vie élevé des dirigeants", une "pression des élus constante" sur les attributions de logements, et une mission d'expertise comptable payée 153.000 euros à un cabinet, KPMG, "sans contrepartie établie".
Selon la Miilos, sur un parc de 4.000 logements, 3.966 étaient en impayés au 31 août 2008. Il y avait 12 cas d'impayés de loyers supérieurs à 40.000 euros, 106 entre 10.000 et 40.000 euros.

Magouilles
L'inspection évoque des "passe-droits" dans le cas d'impayés de parents d'élus locaux. "L'inefficacité du service contentieux engage tous les échelons de la société", dénonce le rapport.
Les dépenses d'entretien sont passées de 2,7 millions d'euros à 7,1 millions entre 2005 et 2007, "sans amélioration visible sur le terrain", relève encore la Miilos.
Fin juin, La Semaine guyanaise a révélé qu'une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Cayenne à la suite d'une plainte de la direction de la société, sur des soupçons de surfacturations autour de marchés d'entretien passés par un salarié de la SA HLM.
Le président de la SA HLM, Alain Edmund, est convoqué au ministère le 22 septembre, selon le préfet.
"Ensuite, il y aura très vraisemblablement une liquidation administrative, ce qui permettra d'éviter une liquidation judiciaire qui obligerait à mobiliser les 150 millions de caution du conseil général", a-t-il encore expliqué.
La SA HLM a contracté d'importants emprunts auprès de la Caisse des Dépôts et cessé de construire depuis près de 4 ans, dans un DOM de 230.000 habitants où près de 14.000 foyers sont en attente de logement.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens