Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 21:36
Conjoncture économique au 1er trimestre 2009
(Source iedom.fr)
Alors que le département a enregistré à la fin de l’année 2008 une dégradation progressive des indicateurs de conjoncture économique et financière, les répercutions du mouvement social contre la vie chère qui a entrainé le blocage des principales activités de l’île au premier trimestre, ont approfondi l’impact de la crise internationale. Les résultats de l’enquête de conjoncture de l’IEDOM mettent en évidence le recul important de l’activité perçu par les professionnels. Les évènements du début d’année auront des répercussions fortes sur la rentabilité des entreprises, au regard des évolutions de charges et d’activité. Au premier trimestre 2009, l’indicateur du climat des affaires (ICA) a poursuivi sa dégradation (5ème trimestre consécutif de baisse
depuis fin 2007) sous l’effet de la « composante passée » (principalement des soldes relatifs aux délais de paiement, à la trésorerie et à l’activité). Indicateur du climat des affaires en Guadeloupe*
Le pôle emploi a recensé en Guadeloupe et dans les Iles du Nord 47 840 chômeurs de catégorie A à fin mars (+5,1 % sur un an).
Les personnes âgées de 50 ans et plus sont les plus touchées, représentant la moitié des nouveaux demandeurs d’emploi.  
Dans un contexte international de désinflation, le niveau général des prix connait une croissance modérée (+1,4% à fin mars en glissement annuel contre +2,2 % en moyenne sur 4 ans), influencé par la baisse des prix des produits pétroliers (-24,2 %). Les évolutions les plus marquées portent sur les services (+2,7%), les produits manufacturés (+3,7%) et l’alimentation hors produits frais (+7%).

+ 128% de retraits de carte bancaire
La consommation des ménages a été fortement impactée par les évènements sociaux et la fermeture des commerces. Les importations de biens de consommation courante et de biens d’équipement ménagers accusent d’importants replis (-28 % et -39 % sur un an en valeur). Alors que la place bancaire locale constate l’effondrement de la demande de crédit immobilier de la part des ménages au premier trimestre, la vulnérabilité de cette clientèle continue de s’aggraver (+128 % de retraits de carte bancaire et +3,2 % de personnes physiques en interdit bancaire sur un an).  
Après avoir progressé de 19,3 % en 2007, les encours de crédits d’investissement ont ralenti en 2008, tout en restant dynamiques (+9,8 % à fin décembre 2008). Le tassement devrait être plus sévère en 2009, renforcé par un comportement attentiste de la part des entreprises et des investissements se limitant aux besoins de renouvellement (-44 % sur un an d’attestations du Consuel pour les locaux commerciaux et industriels, -33 % d’immatriculations de véhicules utilitaires, -33 % d’importations de biens d’équipement).
Malgré les mesures gouvernementales et régionales de sortie de crise, la mise en place du dispositif de médiation du crédit et les moratoires mis en œuvre au 1er trimestre, les premiers indicateurs économiques restent en berne au second trimestre, laissant présager une année de récession en 2009. Une attention particulière devra être portée aux niveaux de trésorerie des entreprises, en raison des besoins de réapprovisionnement dans la perspective de la rentrée scolaire et de la reprise progressive de l’activité,
après la période de déstockage au 1er semestre.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens