Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 01:31
Woerth: pas d'augmentation d'impôt malgré la hausse du déficit budgétaire

Le ministre du Budget, Eric Woerth, a réaffirmé mercredi qu'il n'y aurait pas d'augmentation des impôts, même si le déficit budgétaire de la France s'est encore alourdi en juin.
"Le gouvernement constate une chute des recettes (de l'Etat)" mais ne prévoit "évidemment pas d'augmentation d'impôts qui conduirait à rajouter de la crise à la crise", a expliqué M. Woerth sur TF1.
Interrogé à nouveau sur le fait de savoir si des augmentations d'impôts pourraient survenir, le ministre a répété: "non, (il n'en est) pas question".
Le ministère du Budget a annoncé mardi que le déficit budgétaire de la France s'était encore creusé à 86,6 milliards d'euros fin juin contre 32,8 milliards un an plus tôt, en raison du plan de relance et de la crise qui réduit les recettes fiscales.
Selon les dernières prévisions confirmées mardi par Bercy, le déficit budgétaire à la fin de 2009 serait compris entre 125 et 130 milliards d'euros.
Interrogé sur le fait de savoir si le gouvernement pourrait revoir ces chiffres, Eric Woerth a répondu: "non".
"Ces chiffres sont conformes à nos prévisions", a-t-il ajouté.
"Les autres pays (...) ont des déficits bien supérieurs au déficit français, et la vraie réponse, c'est de solliciter la croissance. C'est cette croissance qui nous permettra de sortir de cette situation de finances publiques tendue", a affirmé M. Woerth.
Pour cela, il faut miser sur "des réformes structurelles", comme celle des retraites ou des collectivités territoriales, a-t-il expliqué. "Le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, c'est aussi une réforme structurelle (...) qui est une réponse directe à cette crise", a aussi fait valoir le ministre.
Interrogé sur un plafonnement des niches fiscales, dont le montant est jugé encore trop élevé par un certain nombre de politiques de droite comme de gauche, Eric Woerth s'est contenté d'affirmer que le gouvernement avait déjà "plafonné l'année dernière les niches fiscales, on a déjà fait beaucoup".
"On discutera avec les parlementaires au moment de la loi de finances. Il y a encore plus de justice, plus d'égalité à mettre en matière d'avantages fiscaux", a-t-il ajouté, en précisant que "beaucoup de ces avantages" résultaient de "situations difficiles".

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

toto de bahia 13/08/2009 14:36

Désolé, j'ai plus de jus. Osez du coté des copains lagardère, bouygues, johnny, enrico ,mireille...etc etc

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens