Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 15:34
Le Bureau d’études ouvrières est en place
La plate-forme de Liyannaj kont pwòfitasyon (LKP) faisait état du souhait de voir créer, en Guadeloupe, un Bureau d'études ouvrières, outil de référence de la défense des consommateurs.
Ce bureau a été acté par les points 22 et 23 du protocole de fin de conflit du 4 mars 2009. Alain Plaisir, de la CTU, était en charge de ce dossier complexe. Il indiquait, hier, la constitution du bureau et rappelait : « Ce bureau est constitué entre les organisations syndicales ouvrières et les associations de consommateurs agrées. Il s'agit d'une association déclarée, régie par la loi de 1901, et qui a pour objet de répondre aux besoins des organisations syndicales et des associations de consommateurs dans le domaine des recherches statistiques, économiques et de défense des consommateurs. »
Alain Plaisir précisait : « L'association exerce ses activités en étroite collaboration avec les organisations syndicales ouvrières et les associations de consommateurs. Pour réaliser ses missions, le Bureau d’études ouvrières procède selon deux modalités : d’une part un centre de recherche et de documentation, composé d’administratifs et de chercheurs et d’autre part un centre de contrôle et d’investigation, avec des équipes désignées par les syndicats et les associations de consommateurs. Les résultats des recherches sont mis à la disposition de l’Etat, des collectivités locales de la Guadeloupe et du tout public. »

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Aimar 16/08/2009 16:44

Voilà très exactement le prototype du "machin" (comme disait De Gaulle) absolument inutile et ... coûteux pour le contribuable. A quoi peut servir le contrôle des prix alors que les prix sont libres. Nous ne sommes plus en 1960 où les prix étaient sous contrôle de l'Etat. On constatera que les prix augmentent et on ne pourra que constater qu'ils ont augmentés. Encore une fois, c'est l'argent public qui est dilapidé sans espoir d'une amélioration quelconque. Mais on fait comme si, et cela permet de se gonfler d'importance. C'est déjà ça.

toto de bahia 16/08/2009 15:59

A terme cet organisme aura acquis toutes les competences nécessaire a la mise en place des bons d'approvisionnements des populations, sous le controle d'un etat guadeloupéen démocratique et centralisiser...Ou si vous préferez verouiller! lol Gabelou si! Gabelou sa! un zouk-hymme national des annees a venir

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens