Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 14:38
Calédonie : "marche sur Nouméa" samedi, trois jours avant le procès Jodar

Une "marche sur Nouméa" sera organisée samedi en Nouvelle-Calédonie, trois jours avant le procès en appel de Gérard Jodar, président du syndicat indépendantiste USTKE, actuellement emprisonné, a indiqué mercredi un porte-parole du collectif organisateur.
"Nous souhaitons l'ouvrir aux Calédoniens de toutes origines", a déclaré à la presse Alain Trupit, membre de l'Union Syndicale des Travailleurs Kanak et des Exploités et porte-parole du "Collectif pour la défense des droits et des libertés et pour la libération des syndicalistes".
M. Jodar a été condamné fin juin à un an de prison ferme, pour entrave à la circulation d'un avion lors d'une manifestation qui a dégénéré à l'aéroport de Nouméa. Son procès en appel aura lieu le 25 août.
Les organisateurs soulignent que leur marche, prévue de longue date, n'est pas une réponse à la manifestation du 11 août qui avait rassemblé plus de 20.000 personnes, en majorité d'origine européenne, à Nouméa.
Elles avaient défilé contre les violences qui ont secoué la Nouvelle-Calédonie autour d'un conflit social non abouti et pour défendre "la construction d'un destin commun". De très nombreuses entreprises avaient fermé leurs portes pour permettre à leurs employés de manifester. Les chambres consulaires et le gouvernement local avaient apporté leur soutien au mouvement.
Dénonçant une "situation sociale et politique particulièrement préoccupante, due notamment à l'arrivée massive de métropolitains", le Collectif constitué autour de l'USTKE a appelé les Calédoniens à se mobiliser au-delà de ce syndicat.
Selon cette centrale, 16.000 métropolitains attirés par la forte croissance économique, arrivent chaque année sur le territoire et environ 12.000 en repartent, soit un solde positif de 4.000 personnes par an.
La Nouvelle-Calédonie compte 230.789 habitants, selon le recensement de 2004.
Henri Bailly, ancien ministre de l'Economie du gouvernement Tjibaou, membre de l'Union Calédonienne Renouveau et du Collectif a lancé une mise en garde contre le durcissement du discours de la jeunesse kanake: "la jeunesse en a marre. Ca va faire mal le jour où cela va éclater", a prévenu le porte-parole des associations de jeunes des quartiers de l'agglomération nouméenne.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens