Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 23:44
La grippe A/H1N1 s'étend rapidement dans l'outre-mer

La grippe A/H1N1 s'étend rapidement dans l'outre-mer français, avec deux nouveaux morts en Polynésie française, ce qui porte à six le nombre de décès liés à ce virus dans les territoires français situés dans l'hémisphère sud, selon les autorités locales.
Pour le moment en métropole, les autorités sanitaires n'ont recensé qu'un décès de la grippe A/H1N1 (une adolescente de 14 ans décédée à Brest fin juillet).
En plein hiver austral, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française sont particulièrement touchées par la grippe A/H1N1 de même que l'île de la Réunion.
En Polynésie française, ce virus est à l'origine de "trois décès (deux femmes et un nourrisson) depuis le début de l'épidémie, a annoncé vendredi à Tahiti Nicolas Bertholon, ministre de la Santé de ce pays d'outre-mer (POM). Ce décompte inclut le décès d'une femme annoncé début août.
"Plus de 10 000" personnes sont actuellement contaminées par le virus H1N1 sur le territoire polynésien, selon les estimations de ce ministère. Désormais, les cinq archipels sont touchés par la grippe ainsi que la plupart des îles.
De son côté, la Nouvelle-Calédonie a enregistré trois décès en une semaine et estime à 20 000 le nombre de personnes touchées par le virus.
Les trois personnes --une fillette de 8 ans, une femme de 58 ans et un jeune homme de 27 ans-- étaient atteintes de pathologies graves qui les fragilisaient.
Philippe Dunoyer, membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie en charge de la Santé, a indiqué samedi à l'AFP qu'il n'envisageait pas de durcir son plan de lutte contre l'épidémie de grippe A/H1N1, avec l'apparition des premiers décès. Il considère que le territoire a les moyens matériels de faire face à l'épidémie.

Un ministre et une mission
Pour mieux comprendre cette épidémie, l'Institut national de veille sanitaire (InVS) réfléchit à l'envoi d'une mission en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, en concertation avec les autorités de ces territoires d'outre-mer.
Cette mission devrait être composée de deux épidémiologistes chargés de recueillir auprès des autorités de ces pays d'outre-mer des informations sur la manière dont l'épidémie se propage, a déclaré samedi à l'AFP Marc Gastellu Etchegorry, responsable du département international et tropical à l'InVS.
"Nous voulons apprendre de ces autorités les leçons qu'elles tirent" du développement rapide de l'épidémie de grippe A/H1N1, a-t-il dit. "Leurs enseignements pourraient nous aider à avoir une meilleure appréhension de l'épidémie quand elle se développera en métropole", a-t-il expliqué.
En Polynésie française, "la dynamique de l'épidémie est en train de suivre celle de la Nouvelle-Calédonie avec un décalage de quelques semaines", a-t-il souligné.
Il pense qu'"on est encore dans une phase ascendante" en Nouvelle-Calédonie. Actuellement environ 10% de la population de ce POM a été touchée.
L'île de la Réunion est également fortement affectée par l'épidémie. Le nombre total des personnes touchées par la grippe A est estimé à 7 800 cas, "avec une fourchette variant de 4 500 à 13 000 cas", selon les chiffres communiqués vendredi par la préfecture de La Réunion.
Globalement dans l'hémisphère sud, il y a une "très grosse épidémie" de H1N1, souligne M. Gastellu Etchegorry. Plusieurs virus de la grippe circulent, mais le H1N1 est "prépondérant". Sa progression est "très très rapide", ajoute-t-il.
Mme Bachelot, ministre de la Santé, sera ce lundi en Nouvelle-Calédonie.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens