Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 02:33
Front commun des entreprises de la Martinique face à la crise

Près d'une vingtaine d'organisations et institutions représentatives des entreprises et des branches professionnelles de Martinique ont annoncé jeudi à Fort-de-France "un front commun" face à la crise actuelle.
Lors d'une conférence de presse jeudi en fin de matinée à la chambre de commerce et d'industrie de la Martinique (CCIM), ces organisations "ont décidé de faire front commun face à la crise actuelle, au-delà de leurs différences et de leurs intérêts particuliers".
Ces organisations, au nombre desquelles le MEDEF Martinique, la CCIM, la CGPME, l'AMPI, la FDSEA, la chambre d'agriculture, le Groupement du tourisme de croisière de la Martinique, font le constat d'une "extrême fragilité du tissu économique martiniquais à la veille de la rentrée".
Selon elles, "tous les indicateurs sont au rouge". Dans le secteur du BTP, "moteur important de l'économie", on enregistre "en avril 2009 une baisse de 42% de vente de ciment par rapport à la même période en 2008".
Selon les même sources, "l'activité hôtelière comptabilise une baisse de 11,5% du nombre de nuitées par rapport à mai 2008". Les organisations ajoutent que "le nombre des visiteurs dans l'île témoigne de la même tendance" avec "15% de passagers en moins au premier trimestre 2009 à l'aéroport Aimé Césaire" et "46% de visiteurs de moins sur le port de Fort-de-France par rapport à l'an dernier".
Au cours de leur conférence de presse, les acteurs économiques ont également mis l'accent sur une hausse de plus de 22% du nombre de liquidations judiciaires et de plus de 26% des mises en redressement judiciaire prononcées par le tribunal de commerce.
L'objectif de leur front commun est "d'informer la population et chercher ensemble des solutions pour relever les entreprises et sauver l'emploi".
A cet égard, ils réclament l'application urgente des mesures gouvernementales et notamment la parution des décrets de la LODEOM (loi de développement de l'outre-mer).
Enfin, les organisations présentes ont insisté pour que la population martiniquaise soit consultée au plus vite sur la réforme institutionnelle afin de lever les incertitudes des investisseurs économiques.
En juin dernier, le président Nicolas Sarkozy, en visite en Martinique, avait annoncé une consultation des Martiniquais sur une réforme institutionnelle de l'île.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens