Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 22:47
Erika : de la pluie et des questions
L’épisode Erika de début septembre est-il exceptionnel ou pas ?
La question posée à Météo France permet d'y voir plus clair dans un phénomène étonnant.
« Les 2 et 3 septembre, le cyclone Erika a traversé notre archipel. Il était classé en tempête tropicale, modérée dans un premier temps, puis de faible intensité ensuite », expliquent Roland Mazurie, le prévisionniste de Météo France et son collègue du service climatologie, Christophe Montout.
« Le système est en réalité une vaste zone pluvio-orageuse inorganisée, sans vrai centre de rotation distinct qui va nous intéresser 36 heures durant. D’ailleurs ce ne sont pas les mesures locales des vitesses du vent, mais bien les cumuls des pluies qui sont remarquables a posteriori », disent-ils.
Ils détaillent : « Le 2 septembre en soirée et dans la nuit, c’est surtout la Côte-sous-le-Vent qui est touchée par la pluie qui vient s’accumuler sur la façade ouest des massifs. Les postes pluviométriques de Basse-terre (100 mm), Bouillante (111 mm) et Pointe-Noire (108mm) relèvent des valeurs en moins de 12 heures qu’on ne voit pas tous les ans. L’est de la Basse-terre est alors "sous le vent" des nuages d’Erika et il y pleut nettement moins. »

Records à la Désirade !
Le 3 septembre, les pluies sont plus généralisées. « En fin de journée et début de nuit suivante, expliquent-ils, les pluies et les orages concernent une grande partie de la Grande-Terre et l’île de la Désirade. Finalement sur les 36 heures de temps perturbé, on relève ainsi 275 mm au Moule Gardel, 172 mm à Sainte-Anne, pas loin de 180, voire 200 mm à Saint-François, 144 mm dans la ville de Basse-Terre, mais seulement 89 mm au Raizet (Abymes). A la Désirade on comptabilise 210 mm à la Gendarmerie, et 308 mm à la station météo de la Pointe Doublé, dont 239 mm en 24h. Ces deux valeurs — cumul en deux jours puis en 24 heures — sont les nouveaux records absolus depuis l’ouverture de cette station il y a 58 ans. »
A Marie-Galante, l’essentiel des pluies est tombé durant la nuit du 2 au 3 : 145 mm cumulés sur 2 jours à Saint-Louis — il y a un pluviomètre au presbytère —, commune la plus arrosée de cette île.
Pour les Iles du Nord, malgré une menace traitée en vigilance orange, Erika est passée totalement inaperçue. Au plus fort des pluies, le 4 septembre, les valeurs sur 24 heures ne dépassent que très rarement les 15 mm autant à Saint-Barthélemy qu’à Saint-Martin.
Beaucoup d'eau sur l'ensemble de l'archipel.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens