Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 21:22

A PROPOS DE L'EAU
A propos de l’intervention du Préfet et du Président 
du SIAEAG sur la gestion de l’eau en Guadeloupe
 
 
Quel ne fut notre étonnement d’entendre, Dimanche 18 Avril 2010, sur les antennes de RFO Jean
FABRE, Le Préfet de Guadeloupe, parler d’un opérateur unique en matière de gestion de la
ressource en eau en Guadeloupe.
Nous rappelons simplement au Préfet ainsi qu’au Président du Conseil Général et à l’ensemble des
structures de production et de distribution d’eau potable que l’article 35 du protocole du 04 Mars
2009, prévoit le regroupement de toutes les structures de production et de distribution et leur fusion
dans un syndicat unique de gestion de l’eau ainsi que la mise en place d’un prix unique de l’eau an
tout Péyi la, et cela depuis le 1er janvier 2010. Ayen pa fèt.
Nouvelle surprise…
Mardi, c’était au tour de Amélius HERNANDEZ, Président du SIAEAG de communiquer sur les 14
millions d’euros d’impayés du SIAEAG.
Men ki sa kika douwé lajan la sa… 
Eh bien ce  sont principalement des Collectivités (Mairies, Conseil Général) Gendarmerie, Port
Autonome, Hôtels (Gosier/Saint-François), Centre Hospitalier et de nombreuses entreprises qui
concentrent  la majeure partie de cette dette de 14 millions. Yenki lé gwo é lé pwofitan.
Nou ni lis la, et nous comprenons pourquoi le SIAEAG a été et est aussi complaisant avec ses gwo
mauvais payeurs padavwa tou sa sé zanmi é konboch.
Et pourtant, les structures de production et de distribution qui s’étaient engagées à supprimer les
frais de pénalité liés aux retards de paiement continuent à faire la chasse o maléré.
LKP exige le  l’application effective de tous les points du protocole du 04 mars 2009 et notamment :
 
• la mise en place d’un Syndicat Unique  de gestion de l’Eau et  la création d’une
véritable agence de l’eau en Guadeloupe.
• l’unification du prix de l’eau sur tout le territoire de la Guadeloupe ;
• la mise en œuvre d’un plan de rénovation des réseaux de distribution ;
• la transparence sur la formation du prix de l’eau ;
• la suppression effective des frais de pénalités liés au retard de paiement ;
• la suppression de l’abonnement assainissement sur l’ensemble des factures
d’eau à l’instar de la CCSBT (Communauté des Communes du Sud Basse-
Terre).
 
NOU PÉKÉ FÈ DÈYÈ, RÈSPEKTÉ SA ZO SIGNYÉ !
 
Pour le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
Le Porte Parole Elie DOMOTA
 
                               Lapwent, 23 Avril 2010

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens