Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 03:05
KARUKERA

Ce soir, cocktail de présentation de Karukera, un rhum de tradition, une pure merveille. Colette Koury, présidente de la CCI pointoise, Jean-Yves Ramassamy, adjoint au maire de Capesterre-Belle-Eau, Joël Bastaraud, délégué régional de Corsair, Ruydy Vardassarin, "maire de Jarry"... En tout une centaine d'invités de prestige. Et les amphitryons de la fête : M. et Mme Hayot.
Le Domaine du Marquisat de Sainte Marie, à Capesterre-Belle-Eau, où se passe la fête, a été fondé en 1895. C'est au cœur de ce domaine que la plus ancienne distillerie de l'île, la distillerie Espérance, élabore un rhum de grande qualité, le rhum Karukera.
Tous les rhums de Karukera sont élaborés à partir du jus de la canne bleue fraîchement coupée provenant de ses 70 hectares de plantations. Le rhum blanc agricole est, en partie, ramené lentement aux degrés de commercialisation (62, 55, 50 ou 40°) et mis en bouteilles. Mais, il n'est pas le seul.
La gamme des rhums est complète.
Le rhum vieux agricole 42° est un assemblage de rhums de plus de 4 ans qui ont vieilli en fûts ayant contenu du Bourbon. La robe est couleur or. C'est également vanillé, il y a des arômes de cassonade et de figue. Il peut se boire pur ou en punch.
Le Karukera Réserve Spéciale est un assemblage de rhums agricoles ayant passé de 5 à 9 ans en fûts ayant contenu du Bourbon. Au nez, ça sent l'orange confite et la liqueur de Grand Marnier.
Karukera 1995 42° : la brochure commerciale vante des arômes de noix de coco, de chocolat et de miel. Ce rhum est un assemblage de rhum industriel (70 %) et de rhum agricole (30 %) vieillis en fûts ayant contenu du Bourbon. Des notes de cassonade, de vanille et d'orange confite.
Karukera 1999 45° : vanillé, avec des notes exotiques de noix de coco et de banane sèche, ainsi que des notes résineuses. C'est très fin et long en bouche.
Karukera "Brut de fût" 1997 46.3° : au nez, des arômes de café et de canne à sucre. C'est un assemblage de rhum industriel à 70 %.
Cocktail à base de rhum Karukera. Les invités se pressent autour du comptoir. La conversation s'anime. D'autant que des centaines de bouteilles sont exposées. Chacun y va de son commentaire : « Moi, j'ai tout essayé avec ce Karukera, dit un élu. Sec, avec du soda... » On sent le connaisseur. Il vérifie soigneusement les mentions portées sur la bouteille. « Je cherche le nom de ma commune... » Il y est, lui dit Mme Hayot qui lui montre l'inscription, à l'arrière de la bouteille.
Visite des locaux avec M. Hayot : un chai de grande capacité, avec des tonneaux de différentes taille pour le vieillissement, une unité de dix cuves de stockage des produits (rhums), une unité de mise en bouteilles. Et un espace de vente-dégustation ainsi qu'un entrepôt.
Le site : www.rhum-karukera.com
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens