Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 14:29

L'UGTG tient une conférence de presse, cet après-midi, sur le thème Dengue en Guadeloupe : ki moun ki responsab.

 

Question intéressante. Le moustique Aedes aegyptii, vecteur de la dengue, se reproduit dans des carcasses, bidons, récipients abandonnés, à proximité des maisons. Car, c'est là qu'il trouve sa nourriture, le sang.

 

En ce moment, il y a une épidémie de dengue avec 40 000 cas, dont certains mortels (5) depuis juin.

 

Après un silence assourdissant des leaders d'opinion : élus, syndicalistes, artistes, journalistes, etc. — sans doute étaient-ils en vacances — il y a un semblant de réaction à l'annonce de la venue de deux ministres, celle de la Santé, celle de l'Outre-mer.

 

Avec précipitation, les autorités ont pris quelques mesures :

- appel à l'armée pour éliminer les gîtes des larves de moustiques. Il s'agit d'une quarantaine de militaires, venus

renforcer mollement les équipes de la dass et de la dasd.

- réunion inter-administrations pour mettre en place un plan de lutte. Les écoles primaires, les collèges, les lycées, seront visités pour éliminer les larves s'il y en a. La p^lupart des maires n'étaient pas présents à cette réunion.

- certains maires font ramasser les encombrants. Ce qui est bien, mais reste limité. Certains maires sont toujours

en vacances en métropole...

- les autorités administratives ont lancé des campagnes de sensibiisation. Mais, qu'en est-il dans les quartiers, là où

devraient être systématiquement ramsssés les ordures ? Qu'en est-il dans les quariers, là où les équipes municipales (les salariés des mairies) dervaient être constitués en brigade pour traquer les gîtes possibles ? Pourquoi ne pas mettre sur le coup les syndicats, dont on sait la capacité de mobilisation des masses dès lors qu'il s'agit de venir en aide au peuple ?

 

Quand l'UGTG demande La faute à qui, ki moun ki responsab, il y a une réponse : nou tout' !

 

Mais ça, c'est difficile à avouer. Alors, gageons qu'on aura trois responsables désignés pour s'exonérer de ses propores turpitudes : l'Etat (colonial), la Région (réactionnaire) et le conseil général (difficile à qualifier, peut-être de suivisme).

 

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Aimar 27/08/2010 16:32


Difficile de prendre le train en marche dans une île où il n'y a pas de train !

Alors rajoutons une louche dans la marmite où les syndicalistes défenseurs de tout trouvent à manger : et les rats ? quand s'attaque-t-on sérieusement à ce problème d'hygiène publique ? Il y a
actuellement entre 2 et 3 millions de rats en Guadeloupe. De quand date la dernière campagne de dératisation ? Attend-on que des rats dévorent un bébé dans son landau pour brandir le drapeau de
l'indignation ?


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens