Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 21:41

PLF 2011 :
La valse d’hésitations continue…



Le député-maire Eric JALTON s’étonne des axes budgétaires choisis par le gouvernement et proposés dans son projet de budget 2011. Il semble, en effet, en total désaccord avec la réalité économique.

Outre le photovoltaïque et le passage de 50 à 25% des exonérations fiscales, ce projet de loi de finances propose la fin des exonérations relatives aux départs volontaires à la retraite, l’augmentation de la TVA sur le « triple play » (téléphone, Internet, télévision),  l’abaissement des exonérations fiscales en direction des jeunes chefs d’entreprises innovantes, la réduction des financements attenants aux politiques pour l’emploi, la suppression de 16 120 postes dans l’Education nationale…

Rigueur budgétaire ne peut signifier hypothèque sur l’avenir de nos enfants, dans un territoire où un guadeloupéen sur quatre révèle des lacunes en écriture. Elle ne peut signifier rigueur des politiques d’emploi sur un territoire qui compte plus de 20% de chômeurs. Elle ne peut signifier abandon de jeunes chefs d’entreprise engagés sur des créneaux d’avenir (nouvelles technologies, environnement notamment), fondamentaux au développement économique durable de l’archipel.

Le député-maire Eric JALTON en appelle, une nouvelle fois à la redéfinition de la rigueur dans le sens d’une meilleure évaluation des politiques gouvernementales, dans le sens de la logique avec les réalités économiques ultramarines et singulièrement guadeloupéennes.

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens