Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 13:27
Haïti: l'ouest de la capitale très endommagé, Leogane détruit à 90%

La ville de Leogane, à l'ouest de Port-au-Prince, a été endommagée à près de 90 % par le séisme qui a ravagé Haïti, selon des secouristes de l'ONU, a indiqué samedi l'ONU dont la "priorité" reste la recherche de survivants.
Une équipe de recherche de l'ONU qui s'est rendue à Leogane a estimé qu'elle était "la zone la plus touchée avec 80 à 90% des bâtiments qui ont été endommagés", a expliqué à l'AFP la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires, Elisabeth Byrs.
"Selon la police locale, entre 5.000 et 10.000 personnes y ont été tuées", a-t-elle ajouté, soulignant que la majorité des corps des victimes étaient toujours coincés sous les bâtiments effondrés.
Les équipes de sauveteurs se sont également rendus dans les villes de Gressier (d'une population d'environ 25.000 personnes) et de Carrefour (334.000 habitants) à l'ouest de Port-au-Prince et ont estimé qu'elles avaient toutes deux été détruites à 40-50%.
Plus de trois jours après le tremblement de terre de magnitude 7 dont l'épicentre se trouvait à quelque 17 km de la capitale, l'ONU reste concentrée sur la recherche des survivants, a souligné Mme Byrs faisant état d'un besoin urgent de médicaments.
"Le climat favorable et les structures des bâtiments ont augmenté les chances des survivants", a-t-elle expliqué. "C'est pourquoi les opérations de recherches et de sauvetages restent la priorité. La phase de sauvetage va encore durer", a insisté la porte-parole.
Les quelque 27 équipes de recherches sur place comprenant 1.500 personnes et 115 chiens sont parvenues vendredi à extraire des débris 34 personnes portant le nombre total de personnes sauvées par ces équipes à 58, a-t-elle précisé soulignant qu'environ "60% des zones les plus affectées de Port-au-Prince" avaient été couvertes par les recherches.
Toutefois, les humanitaires restent confrontés à de nombreux problèmes logistiques, dont les principaux sont le manque de transports, d'essence et de communications, a-t-elle reconnu.
"Les moyens de transport sont très limités et les déplacements sont entravés par le fait que les stocks d'essence sont de plus en plus bas", a expliqué Mme Byrs.
Le manque d'ambulance se fait également cruellement sentir, obligeant les secouristes à improviser pour transporter les blessés, raconte-t-elle encore.
Selon des responsables haïtiens, au moins 50.000 personnes ont été tuées et 250.000 blessées dans le séisme qui a fait 1,5 million de sans abri dans un des pays les plus pauvres de la planète.
DEGUEULASSE.jpg
Scène de la vie ordinaire dans une capitale dévastée.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens