Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 15:48
L'UE promet près d'un demi-milliard d'euros pour Haïti

L'Union européenne a promis lundi un montant proche d'un demi-milliard d'euros à court et à long termes pour aider Haïti après le séisme dévastateur qui l'a frappé, et envisage l'envoi d'une mission de police afin d'assurer une meilleure distribution des vivres et médicaments.
Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a évoqué un "mouvement de solidarité" et "d'accompagnement dans la souffrance" de l'Europe.
Au cours d'une réunion à Bruxelles, les ministres de l'Aide au développement de l'UE se sont mis d'accord sur une série de mesures, totalisant environ 429 millions d'euros.
Cette enveloppe comprend d'une part des fonds d'aide humanitaire d'urgence pour la population sinistrée, d'autre part de l'argent pour la reconstruction du pays à plus long terme.
Pour la première catégorie, les pays européens vont apporter au niveau national 92 millions d'euros. Dans ce cadre, Londres a fait état lundi du triplement de son aide d'urgence à 20 millions de livres (22,6 millions d'euros) et la France a annoncé de son côté 10 millions d'euros.
La Commission européenne s'est elle engagée à porter son effort à 30 millions d'euros, contre trois millions d'euros prévus jusqu'ici.
"Les images de ce week-end ont à nouveau mis en lumière le caractère quasi-apocalyptique de cette catastrophe", a souligné le ministre allemand délégué aux Affaires étrangères, Werner Hoyer.
Concernant l'autre volet de l'aide, à savoir la reconstruction du pays en partie dévasté par le tremblement de terre, quelque 107 millions d'euros seront débloqués en provenance de fonds européens, pour des actions urgentes mais non humanitaires, centrées sur la reconstruction des infrastructures gouvernementales (prisons, palais présidentiel...).
Et enfin, la Commission européenne va consacrer 200 millions d'euros pour le moyen et le long termes, tirés du budget de l'UE. Il s'agira de fonds déjà programmés, mais non utilisés à ce jour ou qui avaient été prévus pour d'autres pays et seront réorientés.
Le tremblement de terre a fait au moins 70.000 morts, 250.000 blessés et 1,5 million de sans-abri, selon un bilan encore provisoire. Et les forces américaines évoquent jusqu'à 200.000 morts.
Les pays de l'UE vont aussi étudier à la demande de l'ONU l'envoi à Haïti d'une mission de maintien de l'ordre, alors que la distribution de l'aide internationale sur place reste déficiente.
Elle ne devrait toutefois comporter que "140 à 150" personnes, prélevées sur la Force de gendarmerie européenne, créée en 2004 et à laquelle participent cinq pays: la France, l'Italie, l'Espagne, les Pays-Bas et le Portugal.
La réaction des pays concernés a été "positive", a déclaré M. Moratinos. "On veut agir rapidement car il y a urgence", a-t-il ajouté, précisant que l'UE attendait à présent une confirmation de la demande d'appui de l'ONU.
Cette opération s'ajouterait à la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) et aux 10.000 soldats américains déjà déployés sur place.
L'aide à Haïti est devenue le premier test important pour le nouveau chef de la diplomatie de l'UE, Mme Catherine Ashton, critiquée pour son manque d'expérience depuis sa nomination en décembre et qui a fait de la coordination des efforts européens une priorité en vue de faire taire les sceptiques.
La réunion de lundi visait aussi à lui faire reprendre la main sur un dossier géré jusqu'ici surtout au niveau national par les grands pays de l'UE, France en tête. Ses services avaient ainsi été pris de court par l'annonce du projet de conférence internationale sur la reconstruction de Haïti, faite la semaine dernière par Paris.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens