Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 14:16

Hôtel des 2 mondes

Courtes Lignes poursuit sa tournée, de ville en ville,avec Hôtel des deux mondes, une comédie.

Courtes Lignes récidive. Cette année encore, Anne-Marie Clerc, Claude-Georges Grimonprez, David Couchy et leurs amis (dont certains nouveaux) ont monté une pièce de théâtre. En partenariat avec Orange.
A l'Hôtel des deux mondes, les clients vivent paisiblement dans un cadre qui ressemble à un hôtel, mais où les arrivants et les partants sont escortés par un homme et une femme en tenue d'ange... Ils ne savent pas comment ils sont arrivés, ni quand ils repartiront par l'ascenseur, ni même où les mènera cet ascenseur. Un ascenseur terriblement présent, omniprésent. Le sinistre Dr S. accompagne les clients jusqu'à la porte de celui-ci.

Ce terrible ascenseur
A son arrivée, un rédacteur en chef de journal sportif qui se casse la g... (Franck Sorrant), est accueilli par un curieux réceptionniste (Fabien Minatchy). Celui-ci est habillé en ange. Il confirme qu'il était attendu. Le jeune homme a une drôle d'impression : le sentiment qu'il s'est passé quelque-chose d'autant que son dernier souvenir est l'arrivée brutale d'un arbre dans son pare-brise alors qu'il roulait comme un fou. Ivre de surcroit. Ceux qui l'accueillent, une femme de ménage qui se rêvait en philosophe (Anne-Marie Clerc), a eu un infarctus, un p.-d.g. snob... et verreux (Claude-Georges Grimonprez) a été victime d'un vélo, et un mage d'opérette (David Couchet), qui souffre d'une maladie chronique, l'initient aux mystères de l'établissement.
C'est en quelque sorte l'antichambre... de la mort, un lieu où, tandis que sur terre le patient est plongé dans un coma dont nul ne sait s'il sortira, son âme (son âme ?) attend la suite des événements.
Quand le temps est venu, le Dr S., personnage sinistre qui s'avère moins mystérieux et moins froid quand il avoue n'être qu'une sorte de liftier (Hervé Laurent), conduit le patient jusqu'à l'ascenseur qui, une fois chargé, descend et la vie reprend son cours... ou monte et c'est fini.
L'arrivée d'une jeune femme, Laura (Sophie Lepowic), va bouleverser tout le monde... y compris le Dr S.
A noter la présence d'un second ange, Dominique Crane, toute nouvelle arrivée dans la troupe et déjà bien acclimatée, même si ce premier rôle est muet.
A.-J. V.

Courtes Lignes joue Salle Robert-Loyson (Le Moule), vendredi 8 et samedi 9 avril, à 20 heures. Tél. 05 90 23 09 44.
Renseignements : Courtes Lignes, chemin des Manguiers, Juston 97170 Petit-Bourg



















Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Kti 06/04/2011 16:53


Le texte est magnifique et les acteurs vraiment bons. Un super moment à partager.


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens