Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:26

INDISCRÉTIONS
Max
Max Mathiasin, secrétaire fédéral du PS, lance le comité de soutien local à la candidature de François Hollande à la présidentielle. Outre Henri Bangou, ancien maire de Pointe-à-Pitre, président d'honneur (voir notre précédente édition), il y aura Eric Jalton, maire des Abymes et député, Jacques Cornano, Jacques Gillot, Félix Desplan, sénateurs, Victorin Lurel, président du conseil régional et député, mais encore Gabrielle Louis-Carabin, maire du Moule et député (UMP !) le Dr Henri Joseph, l'écrivain Simone Schwarz-Bart, Jacques Sidambarom...

Philippe
Un restaurateur de la marina de Pointe-à-Pitre avait remis l'an dernier, lors d'une visite officielle, un courrier à Frédéric Lefèbvre, secrétaire d'Etat au Tourisme, et Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l'Outre-mer, pour dire son opposition au titre de Maître restaurateur susceptible d'être décerné à un restaurateur de Guadeloupe. Il était résolument contre ce type de distinction. Son restaurant vient d'obtenir cette qualification prestigieuse. Qu'il n'a pas refusée... Marrant, non ?

www.inover.mq
Circule sur le net une vidéo réellement géniale. A voir et méditer, c'est ce qui s'appelle de la communication intelligente. C'est à voir sur youtube : LES CONSPIRATEURS.m4v.

Jacques
Le président du conseil général, Jacques Gillot, aime le jet-ski. Ou plutôt, il aime la Karujet en ce sens qu'elle apporte un net plus à la notoriété de la Guadeloupe à l'extérieur. Tant et tant, par le biais d'Eurosport et de Canal qui diffusent les images en Europe, qu'il s'est fendu de 40 000 euros pous soutenir la manifestation de la fin du mois. Une dotation du conseil général, bien sûr !.. Une sorte d'investissement intelligent. Bravo !

Alain
« On n'a jamais vu aboutir dans nos départements, hors crise, des négociations apaisées sur la fixation des prix, déplore Alain. C'est toujours à chaud, quand la crise est là, que la rue s'échauffe, que les routes sont barrées qu'en urgence il faut négocier. Peut-on espérer voir évoluer un jour, cette pratique un peu archaïque du dialogue social ? » Oui, le jour où les décideurs, administratifs de haut rang et les élus, dans les départements-régions d'Outre-mer seront plus soucieux du bien public que de plaire à des chimères... C'est pas demain la veille !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens