Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 19:53

INDISCRÉTIONS
Ickxe
L'abattoir public de la Basse-Terre, à Gourbeyre, a eu les honneurs du Rapport public annuel de la Cour des Comptes. Pourquoi ? Parce que les travaux, engagés en 2008, n'ont toujours pas été achevés. Parce que tous les acteurs, Semsamar, Mairie, Communauté de communes, Région et Département, entreprise chargée des travaux, ont plombé un dossier qui a coûté 7 millions d'euros alors qu'il eut suffit de 4 millions d'euros pour réhabiliter l'ancien abattoir, à Baillif... fermé depuis 2004. Depuis, les abattages clandestins dans la zone n'arrêtent pas... et en septembre il faudra rembourser l'Europe des fonds qui ont participé au financement de l'opération, soit 3,56 millions d'euros.

Laurent
« Le fonctionnement interne du port a connu des améliorations notables, obtenues à la faveur de réorganisations (..) Le dynamisme et les méthodes de travail instaurés par le directeur général, le renforcement de l’encadrement et la synergie autour des projets structurants comptent également au nombre des
avancées. » Bel éloge à Laurent Martens, directeur général du port, fait par les magistrats de la Cour des Comptes dans leur rapport annuel.

Er!c et les autres
Excellent ! Quand on regarde qui a voté le fameux mariage pour tous dont le gouvernement a fait l'essentiel de son activité durant ces neuf derniers mois (la crise, connaît pas ! Remercions nos électeurs), on constate, comme c'est amusant, qu'Eric Jalton, maire des Abymes et député de la Nation, n'a pas voté (sans doute le débat ne l'intéresse-t-il pas ?), que Gabrielle Louis-Carabin avait donné une procuration, ce qui lui a permis de solutionner son problème puisque, durant ces dernières semaines, elle disait ne pas savoir ce qu'elle voterait en fin de compte. Celui qui a utilisé sa procuration a voté... contre. Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, avec le courage qui le caractérise, quoiqu'on puisse en penser, a voté contre, sans se cacher...

Ickxe 2
La Banque Publique d'Investissement-Groupe (BPI), qui s'attend à une hausse de ses risques de crédit en 2013, va mettre en place au profit des entreprises des Dom une enveloppe d'environ 1,7 Md€ au travers de trois dispositifs : le préfinancement du Crédit d'impôt Recherche et du Crédit d'impôt Compétitivité et Emploi seront bientôt proposés, soit environ 1,2 Md€. Chic, du blé !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens