Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 17:06

INDISCRÉTIONS
Laurent
Laurent Borredon, journaliste au Monde, est venu en Guadeloupe. Son intérêt : l'insécurité et tout ce qu'il y a derrière. Il a livré son papier, publié mercredi dernier, le 21 décembre. Joyeux Noël pour nous ! Au cours de son séjour, notre confrère a sondé des élus, des policiers, des syndicalistes. Chacun a son discours, mais tous s'accordent à dire qu'il y a un gros problème. Ary Chalus, que Laurent Borredon a rencontré, semble le seul élu à être passé de la parole à l'action. Un bon point pour le maire de Baie-Mahault !

Leslie
Non, Leslie Manigat, éphémère président de la République d'Haïti (février-juin 1988), n'est pas mort. Il a été victime d'un petit accident à son domicile, qui ne l'empêche pas de se déplacer. Son épouse, Mirlande, était candidate aux dernières élections et a été battue par Michel Martelly. Ce dernier, qui a rencontré le coupe Manigat à l'aéroport de Port-au-Prince, la semaine dernière, a demandé leur aide pour le redressement du pays. Il est vrai que Leslie Manigat, professeur d'économie à l'Université des West Indies de longues années, est un spécialiste éprouvé.

Nicolas et François
Comme d'habitude, l'Outre-mer est la clé de voute de l'élection présidentielle à venir. C'est bien beau de s'en souvenir à quelques mois du premier tour. Chacun a son champion local qui s'en va en campagne d'une île à l'autre, d'un département à l'autre, pour glaner des voix. Pour l'UMP, il y a Marie-Luce Penchard, qui est ministre de l'Outre-mer, donc qui bénéficie des fonds de l'Etat pour arroser les îles. Mais, les caisses sont vides. De l'autre, il y a Victorin Lurel, qui porte la bonne parole du PS. Pour faire la différence, il va falloir mettre le braqué !

Gugusses
Une dame s'inquiète que les éboueurs ne soient pas passés lundi matin, lendemain de Noël, pour ramasser les ordures déposées par les Pointois au pied de leur immeuble. Elle évoque des côtelettes qui trainaient dans la rue, échappées d'un sac poubelle. Certes. Mais il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'il faut déposer sa poubelle — et non un sac poubelle — devant son immeuble avant le week-end, le vendredi soir, et qu'il faut attendre le lundi après-midi pour renouveler l'opération. Et surtout ne pas jeter de viande et de restes alimentaires (riz, etc.) dans la rue au prétexte que les éboueurs sont là pour ramasser.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens