Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 21:05

INDISCRÉTIONS
Jacques
Bravo pour le dynamisme de la ville de Pointe-à-Pitre quand il s'agit de mettre en avant le patrimoine de la cité. Cette année, pour les journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre, Pointe-à-Pitre offre des visites variées et passionnantes : la découverte du quartier de l'Assainissement, le musée Schœlcher, les faubourgs Est : Massabielle et Fonds Laugier... Mais pas la maison natale de Saint-John Perse, rue Achille-René-Boisneuf, qui abritât les premiers pas d'un prix Nobel de littérature ! Dommage... qu'elle tombe en ruines dans l'indifférence générale.

Elie
Dans un communiqué distribué lundi, Elie Domota, de l'UGTG, s'exprime sur l'épidémie de dengue. Pour lui, s'il y a épidémie, ce n'est pas la faute à nou tou', mais celle d'un Etat qui se désengage et surtout des collectivités locales qui ne sont pas capable de prendre le relais. « l'UGTG invite le peuple de Guadeloupe à exiger des décideurs politiques la mise en place de structure pérenne disposant de toutes les compétences pur la lutte antivectorielle (entomologie, épidémiologie, clinique) ». Certes, M. Domota, mais pour créer une structure, il faut d'abord que l'enfant d'un élu local puisse être susceptible de la diriger, ceux d'autres élus d'en assurer les tâches administratives, etc. La routine, quoi, qui fait plus place au filon et à la perpétuation des 200 familles locales qu'au talent...

Colette
Le concept de « prime vertueuse » est utilisé par Colette Koury, présidente de la CCI pointoise. En fait, il semble que, d'une année l'autre, on soumette la signature d'un protocole d'accord entre un service, celui des pompiers de l'aéroport, et la direction de la chambre à une prime de 3 000 euros... si l'accord est signé avant une date butoir. C'est ce qui s'appelle... être vertueux ! Et si on signe après ?..

Pierre
Pierre Mathieu est aujourd'hui bien oublié des jeunes générations. Cet avocat a été maire de Baie-Mahault, de 1969 à 1977. C'était il y a bien longtemps. Aujourd'hui, Ary Chalus, maire de Baie-Mahault, donne son nom à un nouveau collège, inauguré aujourd'hui, qui intègre toutes les normes en vigueur en matière de sismicité. Ceux qui ont connu Pierre Mathieu se souviendront d'un avocat au ton posé, habile à démêler des dossiers parfois complexe. Un modèle.

Richard-Viktor
Richard-Viktor Sainsily, artiste plasticien, représente la Guadeloupe à la Triennale des arts de Saint-Domingue (voir par ailleurs). Ce garçon au talent incontesté, auquel on doit entre autres le superbe monument à Guillon-Léthière, au carrefour de Ffrench, à Sainte-Anne, n'a reçu aucune aide pour présenter à Saint-Domingue son œuvre monumentale Washing of brain, washing of memory, faite de matériaux de récupération compressés, collés... Mais, que font les élus qui n'ont que le mot culture aux lèvres ?..

Fred
Fred Cassin, président de l'association Saint-Claude Avenir, intercommunale et citoyenne, met dos à dos Lucette Michaux-Chevry, maire de Basse-Terre, et Victorin Lurel, président du conseil régional, sur le problème évoqués dans ces colonnes la semaine dernière du parc d’activités pour enfants, sur le boulevard maritime, incendié deux fois et en état de délabrement. « Victorin Lurel accepte que ce parc reste en l’état, sans broncher, alors que le boulevard était, à l’origine, de la responsabilité de la Région. N’est-il pas toujours député de la circonscription ?… Je lui ai écrit, mais il ne me répond pas. Il ne peut quand même pas rester insensible ! »

Marie-Luce
200 000 euros, c’est la dotation exceptionnelle mise en place par le Gouvernement pour aider la Région à éliminer les carcasses qui polluent nos paysages et surtout permettent à l’Aedes aegyptii de se reproduire, d’où l’explosion de l’épidémie de dengue. C’est pas beaucoup, 200 000 euros, au regard de ce qui est dépensé chaque année pour le ramassage des carcasses : près de 2 millions d’euros !

Marie-Luce 2
Marie-Luce Penchard était à Saint-Martin, lundi, après le passage de l'ouragan Earl. « Ce qui me frappe, c'est la solidarité des gens... », s'est-elle exclamée. Solidarité, c'est un mot qu'elle vient de découvrir ?.. Bien sûr que les gens sont solidaires, à Saint-Martin aujourd'hui comme, il y a vingt ans, en Guadeloupe, après le passage d'Hugo. Où s'imagine-t-elle être ?..
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens