Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 20:54



INDISCRÉTIONS
Max
Max Mathiasin avait-il envie d'y aller ? L'autre soir, en attendant la désignation d'un premier vice-président du conseil général, en remplacement de Félix Desplan, nouveau sénateur, le secrétaire fédéral du PS disait que non, avant de laisser entendre que c'est une tradition de choisir un premier vice-président au PS. Pour poursuivre la synergie engagée par Victorin Lurel et Jacques Gillot. Puis, de laisser tomber et de se rallier au consensus ambiant. J'y vais, j'y vais pas... Il fallait d'emblée y aller... ou pas. Mais sans discuter, surtout pour se coucher au final ! Vu de l'extérieur, ça fait désordre.

Ary
Ary Chalus, qui était le choix de toujours de Jacques Gillot pour succéder à Félix Desplan, s'est dit déçu que l'on ne se soit pas rallié d'emblée sur son nom et sa personne. On peut le comprendre. Ary Chalus mène bien sa commune, a été loyal à Victorin Lurel pour les régionales, à Jacques Gillot pour les sénatoriales. Comme il espère que les deux feront le bon choix, celui de sa personne, aux prochaines législatives. Voici un élu qui mène parfaitement sa barque. « Pour l'intérêt général », a-t-il rappelé lundi.

Jacques
Pourquoi le nom de Jacques Anselme, conseiller général de Trois-Rivières, a-t-il été prononcé comme éventuel premier vice-président du conseil général ? Un simple coup de sonde. Pour voir. Pour semer le doute aussi dans la quatrième circonscription de Victorin Lurel, quand on se souvient que Jacques Gillot, qui met le consensus et le contact personnel avec les élus avant tout, a déjà débauché des rangs luréliens dans cette même circonscription Jules Otto, contré le candidat de M. Lurel à la cantonale à Capesterre-Belle-Eau, Hugues Ramdini, là tenté de faire croire que Jacques Anselme... Joueur de poker, le Dr Gillot semble aussi un redoutable joueur d'échec !

Alain
« A quoi assistons-nous en Guadeloupe ? Quel est ce processus qui tente de se mettre en place ? C'est la lybisation de la Guadeloupe. Cette idée que l'on veut contrôler et diriger tout, on tente de manipuler ou on menace, mais non pas pour un quelconque intérêt collectif ou une vision du pays, mais exclusivement à des fins d'ambitions personnelles. Vouloir imposer son candidat à un poste de vice-président ? Vouloir mettre sous tutelle d'autres collectivités, d'autres instances, des médias ou des entreprises ? Alors pourquoi ne pas nommer aussi l'évêque que la Guadeloupe attend depuis si longtemps ? », commente Alain Sorèze, observateur de la vie politique, à l'issue de la mascarade de lundi soir.

Victorin
Un petit grain pour le paquebot Lurel, que la grogne de Jacques Gillot. Ce dernier reproche au président de région de décider seul du calendrier des réunions du Congrès des élus. Et du contenu des congrès. Surtout de celui sur les institutions, à venir. S'il ne parle pas de dictature de... M. Lurel, on n'en est pas loin quand il fait le procès à l'avance du texte qui sera soumis au vote des élus. En fait, il lui reproche de décider seul de tout. De ne pas tenir compte du projet guadeloupéen initié par son équipe. Mais, ces gens ne se voient-ils pas avant la tenue du congrès pour peaufiner un texte commun ? Bizarre cette synergie qui n'en est plus tout à fait une...

Nadine et Marie-Luce
Nadine Morano, ministre auprès du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, arrive ce jeudi pour une visite officielle, accompagnée de Marie-Luce Penchard. Les deux dames rencontreront les militants UMP et sympathisants aux Gites de Wonche, à Baie-Mahaut, demain à 19 heures. Ary Chalus sera-t-il là ?..
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens