Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 22:17

INDISCRÉTIONS
Victorin
Injonction structurelle... Quand on constate que le commerçant se met en infraction en pratiquant des prix hors normes du fait qu'il dispose d'une position de monopole, on peut l'obliger à mettre fin à cet abus. L'administration peut l'obliger à céder certains de ses commerces... C'est la menace prononcée par Victorin Lurel, ministre des Outre-mers, hier à Fort-de-France. Sur les terres du groupe Hayot. Lequel est omniprésent sur la zone par ses multiples enseignes mais aussi l'un des plus gros employeur de nos îles... Ce qui ne manquera pas d'être mis en balance.

Victorin 2
Le ministre se veut critique des prix pratiqués dans les départements d'outre-mer. Ce qui est importé (et parfois ce qui est produit sur place) présente à la vente au détail un surcoût —comparé aux prix hexagonaux— qui peut atteindre les 70%. Sauf que la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (ex DDCCRF) se heurte à la liberté des prix... Et puis, les agents sont, hélas, trop peu nombreux — 5 contrôleurs dédiés à la concurrence et aux prix— pour des contrôles en masse...

Victorin 3
La Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi de la Guadeloupe réalise, depuis trois ans (après la fin des 44 jours LKP), une enquête sur les prix de 62 articles de première nécessité (alimentaire, hygiène corporelle et entretien de la maison) dans les enseignes, les commerces et les marchés. Il paraît que ce charriot-type devait être mis en ligne sur le site du ministère des Outre-mers longtemps... Ouhou, Victorin ?

Jacques
« Nos territoires souffrent simultanément de l’éloignement géographique des sources d’approvisionnement, d’un coût de fret élevé, de marchés étroits, d’une fiscalité locale spécifique (octroi de mer par exemple). A cela s’ajoutent des dysfonctionnements concurrentiels en raison de concentrations et de monopoles de certaines enseignes. » C'est Jacques Cornano, sénateur et maire de Saint-Louis de Marie-Galante, qui commente la situation. Un historien dirait que cette formule décrit... la Guadeloupe au XVIIIe siècle.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens