Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 15:52
INDISCRÉTIONS
Firmine
Zappée ! Zappée l'Outre-mer ! Zappée Firmine Richard ! Zappé Admiral T sur France 2. Il était convenu que les parrains du Téléthon local passent sur France 2, quelques minutes à l'occasion du Téléthon en direct, pour montrer ce qui était fait en Guadeloupe. Tout était calé et cinq minutes avant le direct, France 2 a appelé pour dire... que c'était annulé. R... à f... de l'Outre-mer ! Hier, Firmine Richard en était encore toute gonflée de colère : « Tout était calé, avec les gens, les enfants qui attendaient. Le duplex était convenu. C'est incompréhensible. Moi, je trouve qu'on s'est f... de la gueule d'un peuple ! Nous faisons remonter 140 000 euros quand même ! »

Alex
Le retour d'Alex Lollia, secrétaire général de la CTU, un peu en rupture de ban depuis que les instances de ce syndicat l'ont marginalisé. C'est que l'ami Alex était turbulent, ne se satisfaisait pas des résultats actés de la dernière mobilisation générale. Il n'y croyait pas trop. Dénonçait avec vigueur la personnalisation du mouvement. Alex refait parler de lui, avec la publication d'une feuille polémique, Foumi Rouj. Il y dénonce ce qui cloche dans notre société, sans barguigner. C'est Alex, tout entier dans son combat. A lire.

Eric
Eric Jalton, mais qui en doutait, en pleine fronde contre le parti qui lui a permis de conquérir la mairie des Abymes. Dimanche, tandis que Jules Otto, Félix Desplan, Victorin Lurel raboutait les morceaux un peu éparpillés d'une gauche qui est rien moins qu'unie, le maire des Abymes, député socialiste, jouait les grands absents à la grande réunion de préparation des régionales, qui se tenait à Morne-à-l'Eau. Eric se sent des ailes, n'a besoin de personne pour avancer. C'est bien. Mais, est-ce vrai ?..

Richard
Dimanche soir, on donnait à Sainte-Rose L'Affaire Justin Bobolibo, une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Maurice Damase, à la salle Beauperthuy. Rires garantis. Les comédiens de Zikak 2000 sont des amateurs doués, Maurice Damase, qui interprète Justin Bobolibo, est dans son personnage. Dans la salle,quelques personnalités politiques, dont Richard Yacou, maire de la commune d'accueil, plié en deux par le rire, n'hésitant pas à faire savoir à haute voix son plaisir. Mais aussi Gina Théorodre-Ophetès, vice-présidente du conseil régional chargée de la formation professionnelle et de l'insertion, accompagnée de son époux, tous deux conquis par la verve de nos comédiens.

Ruidy
Notre ami Ruidy Vardarassin, « maire de Jarry », signale à l'attention des gens que la zone industrielle et commerciale est filmée, nuit et jour... et que ceux qui jettent des ordures dans les fossés, le dimanche, sont sur les bandes enregistrées, qui devraient permettre de les retrouver facilement... Ainsi, le camionneur qui a déversé son chargement de vieux frigos et autres encombrants près de la zone d'activités en construction ce week-end a été filmé... et les images sont superbes !
André-Jean VIDAL
Partager cet article
Repost0

commentaires

philipp 09/12/2009 05:27


APPEL A L’AIDE ! APPEL A L’ETAT ET A M LE PREFET !

Une nouvelle fois, l’ensemble de la population de la Guadeloupe se trouve prise en otages par quelques personnes usant sans respect pour l’intérêt général, de la possibilité qu’elles ont de bloquer
des secteurs indispensables à la Vie Collective dans notre île.

Déjà, au début 2009, les mêmes individus organisés derrière quelques groupuscules terroristes avaient réussi à prendre en otages toute la population Guadeloupéenne et à la réduire à une situation
de survie difficile.
Il n’y a jamais eu de Grève Générale aux Antilles mais bien une prise d’otages et une atteinte à la Démocratie organisée !
Aujourd’hui encore, le blocage sans aucun motif sérieux par quelques salariés d’une entreprise privée de production électrique (la CTM au Moule) fait que toute la population et toute l’activité de
notre île se trouvent soumises aux Diktats de quelques irresponsables.
Il est bien évident que les limites de la tolérance humaine sont depuis longtemps dépassées et qu’il y aura à un moment ou un autre, un dérapage dû à l’excès de colère de citoyens bafoués et
méprisés dans leur vie quotidienne. Nous ne pouvons accepter d’attendre qu’une tragédie vienne assombrir la vie dans nos îles pour réagir collectivement.

Depuis bientôt un an, le LKP qui n’a aucune représentativité officielle, ni même la moindre légitimité, met notre ile en coupe réglée et la conduit de façon évidente vers un gouffre humain et
économique dont chacun souffre aujourd’hui.
Les Guadeloupéens à qui on a volé le droit de vivre, de travailler, de s’instruire, de s’exprimer librement sont aujourd’hui excédés par ces atteintes permanentes à leurs droits Républicains.
L’ensemble des citoyens de cette île ne peut accepter que seuls, deux ou trois % d’extrémistes irresponsables troublent en permanence l’Ordre Public en faisant régner une forme évidente de terreur
sur toute notre Société.
-Nous demandons donc de façon solennelle aux Pouvoirs Publics représentés en la personne de M Le Préfet en charge de la sécurité et du maintient de nos droits de citoyens, de réquisitionner les
moyens de productions électriques afin de rétablir l’ordre et une vie normale sur cette île.
-Nous demandons également qu’enfin soit écoutée, prise en compte, la population dans son ensemble et non quelques groupuscules agitateurs trop connus.
-Nous demandons que soient dissoutes les milices « Sécurités LKP » qui sont illégales et représentent une atteinte à notre sécurité collective.
-Nous demandons que soit respecté l’Ordre Républicain et que seules les organisations honnêtes et représentatives soient écoutées et prise en compte. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.
-Nous demandons que soient mises sur la touche toutes les organisations syndicales qui sortent du champ précis de leurs attributions légales et ce quelques soient les moyens de pression dont elles
disposent.
-Nous demandons également l’ouverture d’une enquête sur le financement du LKP depuis le début 2009.
-Nous demandons aussi l’ouverture d’une enquête publique et interne sur la question de l’orientation scandaleuse de certains médias locaux (notamment une télévision publique, RFO) qui déshonorent
leurs fonctions en se conduisant de façons partisanes proches d’une ignoble propagande sans aucun respect pour la déontologie professionnelle.
-Nous demandons que l’Etat, loin de tous calculs politiques prenne enfin en compte les réalités de la majorité des Antillais qui refusent de livrer leur île à quelques irresponsables.
-Nous demandons au personnel politique local, seul habilité à nous représenter, de se ressaisir afin de restaurer l’ordre et la tranquillité dans notre île et par la même de cesser de jouer avec le
feu.
Notre société est exsangue, notre patience est à bout, notre quotidien devient un enfer et nous ne pouvons plus accepter que cela continue !
Nous considérons que les limites de l’inacceptable sont dépassées depuis longtemps et que les tergiversations ne sont plus possibles, à défaut de vouloir créer le chaos et d’espérer une
tragédie.
Nous demandons donc l’intervention des services officiels de l’Etat, pour protéger et contrôler tous les secteurs indispensables à la bonne marche de notre société et qui peuvent permettre à
certains de bloquer les activités humaines et économiques en Guadeloupe.
C’est donc un véritable APPEL A L’AIDE que nous lançons aujourd’hui de façon solennelle auprès de nos représentants légaux, seuls en mesure de sauver cette île d’une tragédie prévisible !
Cela fait bientôt un an que la Guadeloupe vit sous une pression insupportable, on ne peut demander à sa population plus de patience qu’elle n’en a démontré jusqu’à aujourd’hui.
Chacun à tous les niveaux, doit maintenant prendre ses responsabilités et il faut que soient mis en œuvre de façons énergiques, les décisions et les actes qui permettront peut-être d’éviter le pire
!

Philipp
Si vous souhaitez vous faire entendre et respecter recopier ce texte et envoyez-le aux adresses suivantes
monique.panol@guadeloupe.pref.gouv.fr
cedric.leroy@guadeloupe.pref.gouv.fr
webmestre@guadeloupe.pref.gouv.fr

Pour le Président de la République :
courrier.president@elysee.fr


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens