Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 19:38

INDISCRÉTIONS
Serge, Victorin, Roolphe
Serge Letchimi, de Martinique, Victorin Lurel, de Guadeloupe, Rodolphe Alexandre, de Guyane. Trois présidents de région françaises (jusqu'à preuve du contraire) qui se portent au secours d'un Etat de la Caraïbe. Trois petits départements français qui volent au secours d'un Etat souverain victime d'un coup de vent il y a quelques semaines. C'est ce week-end que nos trois présidents de régions « encore colonies françaises », comme diraient certaines syndicalistes, iront apporter les millions de l'Europe et de la France à cet état indépendant bien embarrassé par les réalités... météorologiques !

Victorin
Cette année encore, Victorin Lurel soutient le Gwadloup Festival. Heureuse initiative. On suppose que c'est comme à Sainte-Lucie, une opération destinée à drainer un maximum de touristes, qui vont loger dans nos hôtels, louer des voitures chez nos loueurs, déguster de bons petits plats dans nos restaurants locaux. Et puis, une fois ces touristes attirés par notre ambiance, notre musique, retournés chez eux, ils seront la caisse de résonnance qui fera que, les prochaines semaines, nos hôtels, nos loueurs de voitures, nos restaurants afficheront complet. Ah, non, c'est pour que les Guadeloupéens aillent se trémousser devant la scène aux sons de nos artistes ! Les touristes manfou ! En fait, une version moderne du Panem et circenses, du pain et des jeux !.. Déception.

Arthur
Hier soir, Arthur Apatout, fondateur de la fameuse Compagnie créole, auteur, compositeur, a ouvert, accompagné de Victorin Lurel et d'autres personnalités, le Gwadloup Festival. Invité d'honneur de la manifestation organisée par Pierre-Edouard Décimus, fondateur de Kassav, il a procédé à la remise des Elwa d'or. S'il n'y avait pas ces… sages de la musique caribéenne où irait-on ?

Marie-Luce
Hier encore, Marie-Luce Penchard, ministre déléguée à l'Outre-mer, recevait rue Oudinot. Cependant, l'agenda de la ministre ne comporte aucune visite officielle en début de semaine prochaine. C'est que, lundi, elle saura si elle est reconduite dans ses fonctions de ministre ou si elle doit se trouver un point de chute. Les observateurs laissent entendre qu'elle ne craint rien, n'ayant pas démérité, soutenant bien ses dossiers. Qu'en pense Victorin Lurel, un temps pressenti pour la fonction et qui a dit non ? D'autres soutiennent qu'elle ne fait pas le poids, s'écrasant sous la pression de Paris, prête à toutes les compromissions pour rester ministre. Ben, y'en a qui sont des langues de p... !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Zakalakatéléman 13/11/2010 21:13


Marie-Luce Penchard prononce le mot emploi en oubliant le l.
Elle parle toujours d'empois, au lieu d'emplois. Et par conséquent on ne voit pas d'emplois. Alors on espère que c'est un lapsus révélateur du futur très proche et que dès lundi elle pourra
retourner faire son repassage à la maison.
Chacun son métier et les vaches seront bien gardées.


Aimar 12/11/2010 22:42


C'est pour que les Guadeloupéens aillent se trémousser.
Allons, soyons optimistes, il y aura bien quelques touristes pour participer à cette grande fête.
Un bémol, il n'y a pas de pub faite en métropole (voire en Europe) autour de cet événement musical.


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens