Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 14:52

INDISCRETIONS
Nicolas
Non, les élus guadeloupéens reçus, hier, par Nicolas Sarkozy, à l'Elysée, n'ont pas reçu une claque, comme le prédisaient les mauvaises langues... Entrevue cordiale d'un président de la République qui n'a pas voulu couper le cordon ombilical qui le relie, par-delà les oppositions partisanes, à Victorin Lurel, dont il sait qu'il fait son taf. M. Sarkozy a reconnu que le nombre d'élus du droit commun (43) était un problème et que, sans aller jusqu'à 60 ou 65, comme demandé par les Guadeloupéens, il fallait y réfléchir. Même chose pour le mode de scrutin pour élire les conseillers territoriaux. Là, si le mode choisi n'est pas celui des autres collectivités françaises, il risque d'y avoir intervention du Conseil constitutionnel...

Nicolas 2
Nicolas Sarkozy a ensuite dit qu'il reconnaissait la validité du travail du Congrès mais qu'il n'y aurait aucune initiative avant l'application effective de la réforme nationale, en 2014. Il s'est dit prêt à attendre que les élus de Guadeloupe fassent des propositions soit vers une évolution spécifique soit par le maintien dans le cadre du droit commun.

Lucette et Daniel
Un peu fâchés, deux sénateurs, Lucette Michaux-Chevry et Daniel Marsin, de voir que leur proposition d'une collectivité unique n'a pas été retenue. Là, la Guadeloupe se dirige vers le droit commun ou, si les élus le souhaitent, une assemblée unique avec maintien de la Région et du Département...

Victorin
Le bruit court que la Région aurait des difficultés financières. En attestent les coupes dans certains budgets — notamment celui de la culture et du sport. Non, répond-on, dans l'entourage de Victorin Lurel, président de Région, il s'agit, comme l'avait annoncé le président lors du discours de politique générale, de revoir certaines dépenses compte tenu d'un budget qui ne reçoit pas d'augmentation de dotations. Ainsi, pour ce qui est du budget des sports, le meeting d'athlétisme se fera, mais avec une dotation budgétaire moins importante, les services de la Région invitant les patrons de la ligue à faire appel à un sponsoring privé...

Joël
Joël Beaugendre, maire de Capesterre-Belle-Eau, a enfin fait nettoyer la nouvelle route de Fonds-Cacao. Les touristes, jusqu'à présent, voyaient au loin les montagnes de la Basse-Terre et les chutes du Carbet et sur le côté droit de la route, après le rond-point, un énorme tas d'ordures... C'est désormais à oublier.

Amélius
Il paraît qu'Amélius Hernandez, patron du Siaeag (gestion de l'eau), fait des économies. On évite, désormais, les grands raouts d'il y a deux ans, avec force plats, champagne et cotillons, pour fêter le passage à la nouvelle année. Là, ça a été plus modeste... mais sur un site sympathique, Lakasa. Un bon point pour Mémé !
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens