Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 22:45
INDISCRÉTIONS
Elie
« Domota attend le grand soir », titre le Point de cette semaine. L'article d'Emilie Trévert explique que le mouvement LKP est en panne. Ce qui n'est pas une nouveauté puisque la panne dure depuis juin 2009 et l'échec de la tentative de mobilisation pour protester contre la venue de Nicolas Sarkozy en Guadeloupe. La journaliste souligne aussi que Domota doit faire face à une fronde, deux de ses lieutenants (il s'agit d'Alain Plaisir et de Jean-Marie Nomertin) présentant une liste aux régionales. La photo illustrant l'article présente Domota prenant un bain de pieds à Lauricisque. A force de trop marcher...  En tout cas, lui n'ira pas aux urnes. Pa bon !

Yves
La voix de crécelle d'Yves Jégo, ancien secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, résonne dans le poste. Il est sur France Inter et explique qu'il est pour la vidéo-surveillance des établissements scolaires. Il est vrai qu'il est candidat aux régionales en Ile de France et que le sécuritaire est toujours porteur en période d'élections.

Axel
Coucou, qui voilà qui voilou ? Mais c'est Axel Urgin, secrétaire national au PS chargé de l'Outre-mer, qui fustige Marie-Luce Penchard après sa sortie sur la répartition de l'argent de l'Outre-mer (tout pour la Guadeloupe !) Il s'écrie : « Une faute sans précédant ! ». Ah, les grandes formules. Jusqu'à présent, Nicolas Sarkozy n'a rien dit, mais son porte-voix habituel, Patrick Balkany, a été plus que critique ne demandant rien de moins que la sortie du Gouvernement de Mme Penchard. Que restera-t-il de cette querelle ? Aura-t-elle une influence sur les régionales ?

Victorin
Moqueur, Victorin Lurel a réagi par courrier à l'annonce de la manne tombée sur les Outremers. « Vous me permettrez de me réjouir de l’annonce que vous avez faite, en tant que candidate, de l’existence d’une enveloppe de crédits d’Etat de 500 M€ pour financer des projets outre-mer. Je vous serais toutefois reconnaissant de bien vouloir m’indiquer, en tant que ministre, les lignes budgétaires et les sommes disponibles surcette enveloppe pour financer les projets des régions, en dehors des enveloppes déjà
connues du FEI et des crédits du plan séisme », écrit Victorin Lurel dans une lettre à Marie-Luce Penchard, expédiée le 17 février.

Victorin 2
« Affirmer, comme vous le faites, que je n’aime pas la Guadeloupe, que je suis l’empoisonneur responsable de la pollution des terres guadeloupéennes à la chlordécone ou encore que le conseil régional de la Guadeloupe n’a soumis aucun projet au gouvernement en 6 ans, sont tout simplement des mensonges, voire des diffamations, qui ne sont pas dignes de la ministre que vous êtes, tout comme ne sont pas dignes les propos qui vous valent aujourd’hui un lynchage médiatique et politique auquel pourtant, pour ma part, je n’entends pas m’associer », écrit toujours Victorin Lurel dans la lettre à Marie-Luce Penchard.

Victorin 3
La chute de la lettre de Victorin Lurel à Marie-Luce Penchard est nette : « Je me permets de vous recommander d’éviter, en tant que candidate, de laisser entendre aux Guadeloupéens que l’octroi des crédits dépendra du vote qu’ils feront les 14 mars. Vous savez bien que c’est inexact et qu’il reste heureusement des administrations de l’Etat impartiales qui décident de l’octroi des crédits au seul vu de
la qualité des dossiers présentés... »

Cédric
Par Sms, Cédric Cornet (Pou Gwadloup an nou ay) fait appel à toutes les bonnes volontés : « Nous avons besoin de votre aide financière pour payer les bulletins de vote. Faites passer le message à vos proches, amis, familles. Chaque euro compte pour continuer. » L'article R38 du code électoral prévoit, outre la profession de foi du candidat une quantité de bulletins au moins égale au double du nombre des électeurs inscrits. Selon un observateur, près de 50 000 euros seraient nécessaires pour régler les dépenses. Cédric Cornet va devoir faire appel à beaucoup de ses concitoyens pour payer ses bulletins. D'ailleurs, est-ce bien réglo ?

Virginie
Virginie Millière, membre du Serac, association qui lutte pour l'accession des sourds et malentendants à la vie sociale et professionnelle, a interpellé Victorin Lurel au Salon de l'Etudiant, avant de lui remettre une lettre demandant que la campagne des régionales soit plus accessibles aux sourds et malentendants. Elle est courageuse ! Les pauvres !.. Vu la tenue des débats... Bref, trêve de plaisanterie, Victorin Lurel a pris bonne note de cette demande, dit qu'il allait faire quelque chose. C'est vrai que la plupart sont majeurs... donc peuvent aller voter !

Eric
Eric Jalton a présenté sa liste, hier, au ciné-théâtre de Lamentin. « Deuxième sur la liste Chevry.... Evita, bien sûr ! » Rire des uns et des autres, bon public.

Eric 2
Mme Walpo Ketty, spécialiste en insertion, monde de l'entreprise, qui vient des Abymes, a été présentée par Eric. « C'est une femme jeune et belle, ce qui peut toujours servir dans les relations publiques... », a précisé M. Jalton. Macho !

Jocelyn et marie-Christine
il y a deux Mirre ou Mire dans deux listes. Jocelyn chez Victorin Lurel, Marie-Christine chez Eric Jalton. Commentaire de M. Jalton : « Mini Mir, mini prix mais elle fait le maximum, Ha, Ha, Ha ! » Rires dans le public bien indulgent. C'est vrai qu'il est petit, Jocelyn !

Harry
« Le projet écologique de M. Durimel, a daubé Eric Jalton qui se targue d'avoir une vraie « verte » dans ses rangs (Marie-Line Pirbakas) : « Avoir une voiture de fonction... »

Jean-Claude
« Dis, il faudra secouer Malo. Un coup il nous soutient, le lendemain on ne sait pas. Il faut savoir faire un choix dans les moments difficiles ! », a dit Eric Jalton à Alexandre Bounet, de Bouillante, 29e sur sa liste, faisant référence au maire de Bouillante.
André-Jean VIDAL (avec Angèle BERLAND et la rédaction)

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

dj.gano 19/02/2010 14:08


A propos de cet article du journal Le POINT, il ne fait que confirmer la position de mr DOMOTA qui privilégie la prise du pouvoir par le soulèvement populaire "la légitimité de la rue" thème
famillier repris cent fois dans les tracts UGTG.
Par contre notre économiste Mr PLAISIR , dans son exposé télévisé de rfo télé de jeudi soir privilégie lui la prise du pouvoir par les élections.
Il y a donc une fracture idéologique entre la CTU de Mr PLAISIR et l UGTG de Mr DOMOTA.
Combat Ouvrier de Mr NOMERTIN est également favorable aus élections.
Seule l UGTG reste déterminée à la prise du pouvoir par la légitimité de la rue.
L ALBA ( branche Mouvements Sociaux) de Mr CHAVEZ HUGO et son envoyé Jesus est donc face à un problème: qui doit elle soutenir à l avenir? les tenants de la légitimité des urnes ou ceux de la
rue.
Ce sont les problèmes collatéraux engendrés par l éclatement du mouvement trotskiste
Je ne parle pas de la postion de Mr LOLLIA qui privilégie les relations directes avec le NPA, qui lui n est pas très clair sur la méthode à mettre en oeuvre pour la prise du pouvoir.
Le choix de l ALBA branche "Mouvements sociaux" est donc primordial pour l avenir du LKP. Qui va gagner ..... comme dit JP FOUCAULT
sur TF1....


Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens