Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 02:09

INDISCRETIONS
Victorin, Félix...
Il y a quelques semaines, au PS ça cogitait dur pour désigner les candidats du parti aux sénatoriales. Victorin Lurel était toujours dans la course, Félix Desplan, José Sévérien et Jacques Cornano entraient en lice. Une dérogation avait été demandée au PS national de façon à pouvoir engager des discussions avec d'autres partis et groupes de gauche, comme le GUSR, le PPDG et les Verts Guadeloupe... le 30 juin, Paris a appelé Max Mathiasin pour lui dire que le délai imparti était dépassé et qu'il fallait donner des noms. Après il a fallu poté manèv... (voir aussi en page 2)

Félix
Difficile de faire un vote autour de quatre noms pour désigner trois candidats à la sénatoriale. Et le quatrième, pas sympa pour lui... C'est ce que se sont dites les instances locales du PS au moment du vote. Desplan ? Cornano ? Sévérien ? Lurel ? Mais, magie du code électoral, l'article R 150, qui régit l'élection des sénateurs, stipule : « Dans les départements où les élections ont lieu au scrutin majoritaire, les candidats peuvent se présenter soit isolément, soit sur une liste. » Ce qui permettait de faire une liste... avec la GUSR et le PPDG ! Félix Desplan, représentant le PS, Victorin Lurel se retirant, de même que MM. Cornano et Sévérien.

Boris
Argument de poids pour les tenants d'une seule liste d'union de la gauche pour les sénatoriales, avec trois candidats représentant chaque parti, Boris Carène. Qui ? Boris carène, le cycliste de Gwada Bikers, le vainqueur du Tour de la Guadeloupe ! Ben oui, n'a-t-il pas dit que les Guadeloupéens devaient se réconcilier ? C'est vrai qu'il a aussi dit que Victorin Lurel était formidable !..

Gugusses
Savez-vous l'avantage d'avoir une liste commune PS-PPDG-GUSR ? C'est un vieux briscard de la politique et des élections qui nous a donné l'explication : « Les bus viennent chercher les grands électeurs devant les mairies. Il y a des PPDG, des PS, des GUSR. Ils sont tous dans le même bus, ensuite ils arrivent tous ensemble à la préfecture (où les bureaux de vote sont installés), ils vont déjeuner ensemble. Ils ne se quittent pas. Comme ça, on ne peut pas les attirer dans des… pièges. »

Gugusses 2
L'élection sénatoriale est la seule élection pour laquelle il n'y a pas de comptes de campagne à présenter. Or, l'on sait bien que c'est celle qui donne lieu à un maximum de pressions diverses et de sollicitations, comme les petites enveloppes qui étaient remises aux grands électeurs des petites communes entre les deux tours dans les toilettes de la préfecture... et qui ont sûrement contribué au résultat que l'on sait...
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens