Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 20:16

INDISCRÉTIONS
Audry
Marrant comme tout le premier maire adjoint de la commune de Baie-Mahault, chargé de la vie scolaire (pour un prof c'est tout trouvé !), jeudi sur RCI. Audry Cornano, interrogé par Judith, sur le fait que les enfants ont leur ration et jamais de rab à la cantine, s'est dit outré qu'une dame, disant être employée de cantine dans cette commune, se soit permis de déclarer à l'antenne que les plats ne passaient jamais deux fois mais que les employés municipaux rentraient chez eux les gamelles pleines. « Nous luttons contre l'obésité », a dit M. Cornano. Sauf pour les agents municipaux, dirait-on...

Judith
Toujours dans la même émission, Judith s'est inquiétée : è Surtout pas de sanctions contre cette employée municipale... », a-t-elle demandé à M. Cornano. « Nous allons réunir les agents pour les sensibiliser. Il ne faut pas qu'ils aillent se répandre sur les ondes. » Ça va chauffer dans les services ! D'ici que la bande enregistrée soit saisie et la voix comparée à celle des employées de la cantine !..

Victorin
Victorin Lurel interrompt le processus d'explication de l'évolution institutionnelle. Depuis quelques semaines, il parcourt les communes, tient des conférences, distribue des brochures pédagogiques. Souvent, son alter ego du conseil général, Jacques Gillot, assiste à ces rencontres avec la population. Et puis, jeudi, krak ! L'Assemblée nationale a adopté le texte de la loi dite de réforme territoriale, ce texte  incluant les DOM, dont la Guadeloupe, ce qui indique que le gouvernement et la majorité reviennent sur les engagements de Nicolas Sarkozy en décidant d'appliquer la réforme territoriale à l'identique dans l'Hexagone et dans les DOM. « Le Conseil constitutionnel tranchera ! », s'est écrié M. Lurel.

Gugusses
Des déchets et des maires. Il semble que plus rien n'aille entre les maires de Guadeloupe dès lors qu'il s'agit de parler de traitement des déchets. Si l'an passé ils faisaient bloc commun pour que celui-ci soit effectué dans le respect de l'environnement et du cadre de vie des Guadeloupéens, il semble bien qu'aux dernières réunions, ils ne se soient pas entendus pour poursuivre dans ce sens. Désormais, c'est chacun pour soi et l'incohérence qui prévalent. Et pourtant, si les maires ne reviennent pas à de meilleures intentions, l'accumulation des déchets risque, à terme, de rendre notre vie bien pénible.
André-Jean VIDAL

Partager cet article

Repost 0
André-Jean Vidal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de André-Jean Vidal
  • : Revue de l'actualité politique locale
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Liens